Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Grand-père lion oublie tout : la maladie d’Alzheimer expliquée aux petits enfants

    mis en ligne le 18 décembre 2015 à 14:13:26 par Jeanne

    Grand-père lion oublie tout : la maladie d’Alzheimer expliquée aux petits enfants

    a -A +


    Les éditions Gallimard Jeunesse viennent d’éditer Grand-père lion oublie tout, une bande aux petits enfants cette maladie déjà si difficile à appréhender pour des adultes, la maladie d’Alzheimer. Une belle réalisation, qui peut faciliter le dialogue avec l’enfant qui s’interroge et souffre.

    Quelle réponse donner aux questions des enfants ?

    Pourquoi mon papy ne me reconnaît plus ? Pourquoi ma mamy se comporte-t-elle parfois d’une façon étrange ? Pourquoi oncle Jacques oublie-t-il tout ? Pourquoi la vieille dame qui habite à côté est-elle toujours bizarre ? … Un enfant confronté à des comportements aberrants chez une personne âgée, a fortiori s’il s’agit d’un de ses grands-parents, peut se sentir perdu.

    La plupart des psychologues pensent qu’il vaut mieux répondre à leurs questions, avec délicatesse mais en vérité, en tenant compte de leur âge, plutôt que de chercher à trop les protéger, ce qui n’est guère possible sauf à couper des liens entre l’enfant et la personne atteinte. Le risque du non-dit est en effet que l’enfant élabore ses propres explications et qu’il se mette lui-même en cause, ou bien qu’il développe de la rancœur envers une personne qui semble lui être devenue indifférente, voire hostile.

    Selon ces mêmes psychologues, le plus important est de parler d’une maladie qui affecte la personne et se traduit par ces symptômes que l’enfant a observés et dont il souffre. La notion de maladie permet d’éliminer toute culpabilité. Il faut expliquer à l’enfant que cette maladie ne se guérit pas, qu’elle va même progresser, et que l’enfant ne risque rien pour lui-même au contact de la personne malade.

    « Grand-père lion oublie tout » : un bel album destinée aux petits enfants

    Parmi d’autres moyens possibles, le livre est un excellent médiateur entre les enfants et les adultes. Il permet à l’enfant de poser ses questions et d’exprimer son ressenti sans qu’il doive parler directement de son expérience personnelle, ce qui serait émotionnellement trop fort pour lui.

    Quelques livres illustrés ayant pour thème la maladie d’Alzheimer expliquée aux enfants ont déjà été publiés. Citons parmi les plus récents :

    • Mamie a la maladie d'Alzheimer, par Brigitte Labbé, Hélène Juvigny, Milan éditions, 2012.

    • L'histoire du renard qui n'avait pas toute sa tête, par Martin Baltscheit, Rue du Monde, 2011.

    • Ma mémé, je l'aime !, par Aurélie Vaissier, Tony Rochon, éditions Loustik, 2011.

    • Mamie a besoin de bisous, par Anna Bergua, par Carme Sala, Océan éditions, 2011.

    • La vie merveilleuse de la princesse Olga, par Olivier Ka, Olivier Latyk, Editions l'Edune, 2009. 

     
    Les éditions Gallimard Jeunesse viennent d’ajouter un nouveau titre à ce choix en publiant un album de bande dessinée aux belles illustrations, traduit de l‘anglais, et destiné à des petits enfants (4 à 7 ans). Son titre aborde la question de façon directe : « Grand-père lion oublie tout ». La transposition du problème dans le monde animal permet d’en adoucir l’approche et facilite le dialogue avec l’enfant, généralement à l’aise dans l’univers de la fable et les histoires mettant en scène des animaux.

    La trame de l’histoire est simple, adaptée à la compréhension des petits, mais sa mise en scène est habile. Voici la présentation qu’en fait le site livres-a-lire.net :

    « Léonard a remarqué que depuis quelque temps le comportement de Grand-père Lion a changé, il oublie le nom des choses, il a l’air inquiet et fatigué, il fait sans cesse des étourderies, confond le jour et la nuit, et ses souvenirs s’effacent peu à peu. Le voyant inquiet, Grand-mère Lionne tente de le rassurer et Hippo essaie de lui expliquer le comportement bizarre de Grand-père Lion. Léonard décide alors qu’il faut l’aider et il croit savoir comment. Dès le lendemain, tous les amis du vieux roi Lion se mobilisent pour raviver sa mémoire, démontrant que l’affection, le partage et l’amitié sont des ressources précieuses pour faire face à la maladie.

    Vous l’aurez compris, cet album évoque le grand âge et la maladie d’Alzheimer. Thème pas toujours simple à aborder avec les plus jeunes. Et pourtant, cet ouvrage y parvient merveilleusement bien, grâce à des illustrations pleines de tendresse et d’humour, des personnages attachants et des textes simples allant à l’essentiel, tout en délicatesse. »

    Julia JARMAN, Grand-père lion oublie tout, illustrations de Susan Varley, traduit de l’anglais par Anne de Bouchony, éditions Gallimard-Jeunesse, 28 p. (13,50 €).



    Partagez cet article sur les réseaux sociaux

             




    Ces articles vous interresserons