Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    L’amortissement d’un bien en LMNP


    L’amortissement d’un bien en LMNP

    a -A +
    a -A +


    Le statut LMNP vous laisse le choix de passer sous le régime Micro BIC ou en régime réel simplifié. Le régime réel est un système d’imposition qui vous permettra d’amortir vos biens mobiliers et immobiliers. Si vous passez sous le régime Micro BIC, vous bénéficierez d’un abattement forfaitaire de 50%. Contrairement à la loi Censi-Bouvard, c’est un système qui vous permet de défiscaliser sur un grand nombre d’année.

    Statut LMNP sous le régime Micro BIC

    Grâce au régime Micro BIC vous allez appliquer un abattement tarifaire de 50% sur votre revenu fonciers mais attention, pour cela, vos recettes locatives ne doivent  pas dépasser 32 600 euros par an. En revanche, si vous décidez de passer sous ce régime, vous n’aurez pas la possibilité de déduire les charges liées à votre location, ni même les coûts de vos dépenses  immobilières et mobilières.  

    Statut LMNP sous le régime réel simplifié

     Le régime réel simplifié vous permet de générer un déficit qui vous donnera une réduction d’impôt. En fait, vous allez pouvoir déduire à ces charges imposables une série de charges déductibles. Elles concernent : 

    • Les factures pour travaux de rénovations, d’entretien, de réparation,…
    • L’assurance
    • Les frais de notaires, de l’expert-comptable et de l’exploitant qui gère la résidence
    • Les intérêts liés à l’emprunt
    • Les impôts locaux

    Ensuite vous déduisez les amortissements sur vos investissements concernant:

    • l’immobilier
    • le mobilier et les équipements (supérieur à 598 €)

    Les durées d’amortissement prévues sont en général de 5 à 7 ans pour les équipements et le mobilier et de 25 à 50 ans pour l’immobilier. Ensuite, vous calculerez un amortissement linéaire, c’est-à-dire qu’il ne changera pas, tous les ans pour chaque investissement.  En cas de déficit, vos amortissements seront reportés sur les années suivantes. 


    Partagez cet article sur les réseaux sociaux

             




    Ces articles vous interresserons

    Construisez votre patrimoine
    Construisez votre patrimoine

    La constitution d’un patrimoine passe souvent par l’investissement immobilier : à l’inverse des produits...