Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Gir 3: nous repondons à vos questions


    Gir 3: nous repondons à vos questions

    a -A +


    Pour mesurer le degré de dépendance des seniors, les professionnels de la gérontologie ont recours à la grille AGGIR. Selon le résultat de l'évaluation, la personne est classée dans un groupe iso ressource  ou le GIR.

    Comment est déterminé le GIR ?

    Le calcul du GIR résulte de l’évaluation de l’autonomie de la personne âgée comprenant 17 variables :

    • 10 variables dites « discriminantes » pour déterminer sa perte d’autonomie physique et psychique
    • 7 variables dites « illustratives » pour déterminer la perte d’autonomie domestique et sociale

    La personne est ensuite classée dans un des groupes iso ressource : les GIR vont de 1 à 6, le GIR 6 étant pour la personne autonome.

    En EHPAD, le GIR est déterminé par le médecin de l’établissement.

    Votre GIR peut être calculé à l’aide de la calculette GIR mise à disposition sur notre site.

    GIR 3 ou groupe iso ressources 3, à quoi cela correspond ?

    Le GIR 3 concerne la personne âgée autonome mentalement mais qui a perdu partiellement son autonomie locomotrice et éprouve le besoin d’être aidé quotidiennement, et ce plusieurs jours, pour la toilette (hygiène corporelle, élimination urinaire et anale).

    GIR 3 : Quelles sont les aides financières ?

    Des mesures ont été instaurées afin d'aider les personnes âgées dépendantes, notamment  avec l'APA, l'Aide Personnalisée d'Autonomie.

    L'APA est versée en fonction du degré de dépendance du senior. Seuls les GIR 1 à 4 peuvent bénéficier de cette aide.

    La détermination du montant de l’APA dépend :

    • Du degré de dépendance de la personne âgée
    • Du montant des frais de l’aide à mettre en place
    • De ses revenus

    Selon que la personne soit à domicile ou en établissement, l’APA est utilisée :

    • À domicile pour payer les dépendances nécessaires liées au vieillissement de la personne âgée. L’allocation permet de financer l’intervention d’un professionnel. Le dossier est à demandé auprès du Conseil Départemental
    • En EHPAD comme aide au règlement de la facture

    Nous mettons à disposition la calculette APA afin d'estimer le montant de votre aide dont vous pouvez bénéficier.

    Choisir le lieu de vie de la personne âgée en GIR 3 : à domicile ou en EHPAD ?

    En EHPAD

    Le degré de dépendance relatif au GIR 3 entraîne le plus souvent un placement en EHPAD pour une prise en charge plus adaptée de la personne âgée. Un accompagnement personnalisé est déployé tenant compte du projet de soins. Une équipe pluridisciplinaire est formée pour répondre aux besoins des résidents.

    L’établissement propose un confort et une sécurité (appel d’urgence, lit médicalisé, équipe soignante qualifiée, soins…) afin de favoriser l’autonomie de la personne âgée. 

    Le maintien à domicile d’un senior en GIR 3 

    Dans le cas d’une dégradation de l’état de santé, qu’il s’agisse d’une altération physique et/ou psychique, le maintien à domicile nécessite de réunir toutes les conditions pour que la personne âgée soit en toute sécurité et bénéficie des aides dont elle a besoin. Autrement, l'entrée en EHPAD est à envisager.

    1. Pratique d’une activité adaptée

    Il est nécessaire de stimuler l’autonomie et la mobilité. Il est préconisé que la personne âgée fasse au minimum 30 minutes d’activité par jour comme de la marche ou le jardinage.

    Il est important d’agir avec précaution : faire attention à toute douleur, à la canicule, au risque de déshydratation…

    2. Réaménager le logement

    Les chutes représentent 80% des accidents de vie courante chez les plus de 65 ans. Aussi, l’altération psychique augmente le risque de suffocation chez la personne âgée.

    Adapter le logement à la perte d’autonomie est indispensable. Par exemple :

    • Pour les déplacements : optimiser les points de lumières, mettre des repères
    • Le rangement : portes coulissantes, éclairage des rangements
    • Dans la chambre : réhausseur de lit, appliques murales
    • Dans la salle de bain : barre d’appui, revêtement anti-dérapant
    • Des détecteurs de fumée
    • Un système d’alarme

    A ce dispositif s’ajoute l’intervention des aides à domicile (aide au transfert, aide à la toilette…). Un service de téléassistance peut être envisager notamment pour intervenir dans les cas d’urgence.

    Notez cet article :
    (7 votes)


    Ces articles vous interesseront

    La maladie d’Alzheimer
    La maladie d’Alzheimer

    La maladie d’Alzheimer, décrite pour la première fois en 1906 par le neurologue allemand Alois Alzheimer, est...

    Se faire rappeler