Calcul de son GIR

Avec l'âge, le risque de devenir dépendant augmente. Une personne âgée peut perdre petit à petit son autonomie ce qui impacte les gestes de sa vie quotidienne. Le degré de dépendance s'évalue grâce aux Groupes Iso-Ressources (GIR). On distingue 6 groupes allant du GIR 6 pour les personnes les moins dépendantes au GIR 1 pour les personnes très dépendantes. Le calcul du GIR est organisé selon huit critères : la cohérence, l'orientation, la toilette, l'habillage, l'alimentation, l'éliminination, les transferts et les déplacements intérieurs. C'est une équipe médico-sociale accompagnée du medecin traitant de la personne âgée qui détermine le GIR.

Simulateur de degré de dépendances (GIR)

1. Cohérence

Est-ce que la personne est capable de communiquer et de se comporter de façon sensée ?



2. Orientation

Elle sait se repérer dans son environnement (jour/nuit, matin/soir) et dans des lieux habituels ?



3. Toilette

Elle sait faire correctement sa toilette (du corps, rasage...) sans aides.



4. Habillage

Elle est capable de s’habiller seule, totalement et correctement (y compris boutons, chaussures...)



5. Alimentation

Elle s’alimente seule et correctement (se servir et manger, cuisiner n’est pas inclus)



6. Elimination

Elle s’assure seule et correctement de l’hygiène liée à ses besoins ?



7. Transferts

Est-ce que la personne est capable de se lever, se coucher et de s’assoir seule ?



8. Déplacements intérieurs

Elle peut se déplacer seule (éventuellement avec canne, déambulateur ou fauteuil roulant) ?



Résultat de votre estimation

Vous êtes GIR *

* Ce résultat est uniquement indicatif. Veuillez vous rapprocher de votre médecin traitant pour une véritable évaluation.

Comprendre votre GIR

6

Correspond aux personnes n'ayant pas perdu leur autonomie pour les activités de la vie courante.

5

Correspond aux personnes s'habillant, mangeant et se déplaçant seuls.
Elles ont toutefois besoin d'une aide extérieure pour se laver, faire à manger ou faire le ménage.

4

La personne n'a pas de problèmes locomoteurs mais doit être accompagnée pour se déplacer ou pour manger. Autre possibilité, la personne ne peut se lever toute seule mais une fois debout elle parvient à se déplacer et à manger seule.

3

La personne peut se déplacer et est autonome mentalement mais elle a besoin d'aide plusieurs fois par jour pour aller aux toilettes.

2

La personne ne peut se déplacer mais conserve son autonomie mentale.
Autre possibilité, la personne peut se déplacer mais n'est plus autonome mentalement.

1

La personne est confinée au lit et ses facultés mentales sont fortement alétérées, ce qui nécessite une aide extérieure en continu.

En savoir plus sur le GIR