A Feurs : une résidence senior dans le château des Minimes

mis en ligne le 10/12/2015 par Jeanne

A Feurs : une résidence senior dans le château des Minimes

Située dans le département de la Loire (42), dans la région Rhône-Alpes, en plein cœur de la plaine du Forez, dont elle est considérée comme la capitale, Feurs est aujourd'hui tournée pour son développement vers Saint-Etienne, qu’elle prend pour ville-modèle. Une nouvelle résidence senior va y ouvrir courant décembre, suite à la rénovation du château des Minimes, un prestigieux bâtiment forézien.

Le château des Minimes devient le « Clos des Minimes »

Situé en plein centre ville, le monument à l'architecture remarquable est connu de tous les Foréziens. C’est un ancien monastère des frères Minimes de l’ordre de saint François, fondé au début du XVIIe siècle et rebâti en 1758 suite à un incendie.

Acquis en 1926 par la municipalité de Feurs, le bâtiment de style classique, dont le corps principal a été augmenté de deux ailes, a connu différentes destinations – préfecture, musée, Inspection académique, école – et son parc fut transformé en jardin public. Il s'apprête à accueillir une résidence pour seniors, dont les premiers pensionnaires sont attendus courant décembre. Une réalisation baptisée "le Clos des Minimes", en référence à ses origines.

Ouverture d’une première tranche mi-décembre

Le programme de rénovation et de réhabilitation de l’édifice comprend deux tranches, une première devant être livrée courant décembre. La suite est prévue pour le printemps 2017.

Au total, 65 appartements (des T2 et des T3) seront proposés à l'achat. Le projet, qui représente un investissement de près de 8 millions d'euros, prévoit une occupation à 80 % par des seniors venant de la ville de Feurs même et de ses environs immédiats. Le projet a été confié à une entreprise de promotion immobilière basée à Montrond-les-Bains, Thomas SA, et l'architecte retenu a notamment travaillé à la restauration du prestigieux château de Bouthéon.

Le bâtiment des Minimes présente de nombreux agréments : ses façades orientées plein sud reçoivent au mieux le soleil en hiver et les grands arbres du parc proposent leur ombre en été. A l’intérieur, un maximum d'éléments architecturaux d’époque ont été préservés : rampes en fer forgé, escaliers, bibliothèque, parquets, menuiseries, plafonds, cheminées... Les résidents auront accès à une salle commune de plus de 100 m2. Une terrasse extérieure aménagée donnant sur le parc leur sera accessible. De larges balcons ou des rez-de-jardin clos permettront aux seniors de se tenir à l’extérieur tout en étant chez eux.

Le Clos des Minimes n’est pas une résidence médicalisée. Mais un partenariat a été conclu avec l'Aide à domicile en milieu rural (ADMR), dont deux salariés seront présents sur place pour être au service des résidents dans leur vie quotidienne. Le matin seront proposés des aides en différents domaines (tâches administratives, conseils, suivi de l'aide médicale et sociale), et l’après-midi la maîtresse de maison organisera des animations. Toutes ces prestations seront laissées au libre choix des résidents, le prix de l'offre de service démarrant à 99 € par mois.


Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Jeanne

Après avoir travaillé 20 ans dans le secteur médico-social, Jeanne a rejoint l'équipe de Logement- seniors en 2015. Experte sur le domaine de la santé des seniors et du bien vieillir, elle rédige chaque semaine des dossiers et des actualités destinés à informer les personnes âgées et leurs proches.

> Voir tous les articles de Jeanne
Vous recherchez une résidence seniors ? Nous référençons plus de 3000 résidences en France et en Belgique.

Ces articles vous intéresserons