Les « Héros de Notre Temps » : les lauréats du prix 2015

mis en ligne le 26/10/2015 par Jeanne

Les « Héros de Notre Temps » : les lauréats du prix 2015

Chaque année, le mensuel « Notre Temps » récompense ceux qu’il appelle des « héros » en leur décernant un prix, parrainé par Domitys. Une juste récompense pour des créateurs d'associations, aidés de bénévoles, qui contribuent par leurs initiatives à changer des vies, à en sauver parfois. Ce qu’ils y gagnent ? Le bonheur d'avoir mis leur générosité, leur opiniâtreté, et leurs compétences au service des autres. Zoom sur deux lauréats de l’édition 2015.

Françoise Colombel-Dumolard et le Réseau LIS en Isère

Le réseau LIS (Logement intergénérationnel et solidaire), créé en 2006 pour faciliter l’hébergement de jeunes chez des personnes âgées, regroupe 8 associations indépendantes. Parmi elles, l’association Digi (Domicile inter-générations isérois) déploie ses activités à Grenoble.
« Tous les échanges ou l’entraide qui découlent de cette cohabitation sont une solution efficace pour lutter contre l’isolement et l’exclusion sociale des personnes âgées souhaitant rester chez elles le plus longtemps possible. En 2014, le réseau LIS a constitué 1 800 binômes (…) et aidé 3 000 personnes! Le concept a fait ses preuves, mais nous avons besoin d’une reconnaissance officielle, de certaines mesures de sécurisation et de consolidation financière des associations porteuses. Le réseau a été créé pour ça et nous plaidons pour que le projet de “loi d’adaptation de la société au vieillissement” lève ces freins »,a déclaré sa directrice, Françoise Colombel-Dumolard à l’occasion de la remise du prix.
L'association procure aux échanges intergénérationnels un cadre contractuel et sécurisé et elle offre aux deux parties la possibilité d'avoir, durant toute l'année universitaire, un correspondant qui aide à résoudre les petites difficultés inhérentes à toute cohabitation.

Gilles Sciallon et l’association DMMR (Dessine-Moi Mon Répit)

Guy Scialom, ancien éducateur spécialisé, a accompagné la grande vieillesse de sa mère comme aidant. Cette expérience l’a amené à mettre en œuvre une idée toute simple : permettre à des personnes âgées qui sont en perte d’autonomie de partir en vacances, accompagnées ou non de leur aidant. « Sortir de chez soi permet d’oublier un quotidien difficile et de partager des moments sympathiques, et les aidants peuvent aussi souffler, d’où notre slogan: “Vacances pour les aînés, répit pour les aidants”! » explique-t-il.

DMMR agit pour le répit des aidants en organisant des séjours de repos et de détente pour des personnes âgées en perte d’autonomie. Depuis la création de l’association, en 2010, plus d’une vingtaine de séjours ont été organisés. D.M.M.R assure un accompagnement personnalisé de chaque aîné, qui peut se prolonger au-delà de ces temps de vacances. L’association parisienne les emmène pour des séjours de 15 à 18 jours au bord de la mer ou à la campagne.Le programme est celui de tout vacancier : promenades, visites culturelles, activités physiques adaptées, relaxation, jeux... « Nous prenons en charge au maximum 26 aînés et nous sommes 18 accompagnants. Ensemble, nous créons une bulle d’oxygène! », a déclaré le lauréat du prix.

Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Jeanne

Après avoir travaillé 20 ans dans le secteur médico-social, Jeanne a rejoint l'équipe de Logement- seniors en 2015. Experte sur le domaine de la santé des seniors et du bien vieillir, elle rédige chaque semaine des dossiers et des actualités destinés à informer les personnes âgées et leurs proches.

> Voir tous les articles de Jeanne
Vous recherchez une famille d'accueil pour personnes âgées ? Consultez toutes nos annonces d'accueil familial.

Ces articles vous intéresserons