Un compagnon d’un nouveau genre en maison de retraite

mis en ligne le 07/07/2015 par Michele

Un compagnon d’un nouveau genre en maison de retraite


Ces derniers mois, des solutions robotisées apparaissent en maison de retraite. La machine n’est pas là pour supplanter la relation avec l’homme mais pour apporter au contraire une touche d’originalité dans les démarches quotidiennes en EHPAD.

Un robot pensé pour la maison de retraite

Depuis le printemps dans le Domaine de Nazareth dans l’Aube, un nouveau compagnon vient animer les journées des résidents de l’EHPAD. Son nom ? Aloïs. Ce n’est ni un chien ni même un bambin d’une crèche voisine mais un robot fabriqué par l’université de technologie de Troyes. Il se compose d’un petit personnage motorisé qui arrive à la taille des résidents lorsqu’ils sont assis. Il est équipé au niveau du visage d’une caméra qui permet la reconnaissance des visages ainsi que celle des mouvements. Dans ces bras, toujours à disposition, une tablette tactile avec une application spécialement pensée pour les résidents de l’EHPAD. Au programme, visio-conférence avec la famille ou les proches, jeux éducatifs, histoire à lire ou exercices physiques, le choix est large.

Plus qu’un gadget, un vrai soutien

Comme on a pu l’observer ces derniers mois avec l’arrivée de différents modèles de robots en maison de retraite, la machine est un complément à la présence humaine. Elle permet aux résidents d’avoir une certaine autonomie comme par exemple pour téléphoner. C’est aussi une façon ludique de redonner le goût à certaines occupations. La technologie permet de reconnaître chaque interlocuteur, de créer un semblant de discussion. Même si personne n’est dupe quand au côté artificiel de la conversation, le robot redonne malgré tout envie d’aller faire un peu d'exercices ou de lire. Mis au point par les étudiants de l’université de Troyes, ce petit robot relativement modeste d’un point de vue technique pourrait bien devenir un complément d’animation en maison de retraite dans les années à venir. Ce ne sont pas les résidents qui ont adopté ce petit robot qui diront le contraire.

Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons