Un livre et un film mettent en scène le logement intergénérationnel

mis en ligne le 27/10/2015 par Michele

Un livre et un film mettent en scène le logement intergénérationnel

J'habite au 3ème âge : un récit tendre et subtil

Le 13 avril dernier est sorti en librairie un récit illustré dont le thème est l’habitat intergénérationnel : J’habite au 3ème âge (Lemieux Editeur, 18 €). Son auteur, Stéphane Audouin, alias Mathurin, connaît le monde de la communication : il est illustrateur et directeur artistique en agence de communication.

Son livre raconte ses deux années de colocation chez une vieille dame de 98 ans, Germaine, alors qu’il est étudiant. Il y a presque trois générations de différence entre eux.

La couverture donne le ton du livre : une paire de pantoufles d’un côté et une paire de baskets de l’autre, de part et d’autre du paillasson, symboles d’une nouvelle manière de vivre ensemble : la cohabitation intergénérationnelle.
« Muni d’une simple carte d’étudiant, j’arrive sur Paris sans logement ni argent. On me parle de la création récente d’associations permettant à des étudiants de loger chez une personne âgée. Le principe est simple : un peu de son temps contre une chambre chez l’habitant », explique l’auteur qui poursuit : « J’ai voulu apporter un témoignage sur la vie au quotidien avec une personne âgée, pour le meilleur et pour le pire… ».

Germaine, qui a pour compagnon un chat (« le seul être qui dépende encore d’elle »), est restée très jeune d’esprit : elle porte des lunettes à la mode, regarde des films, joue à la console vidéo, … Cependant, elle est dépendante pour beaucoup de choses… Et, quand elle ne les oublie pas, elle doit prendre de nombreux médicaments, …  Elle oublie parfois où elle a posé les clefs, range le fromage dans le four… Elle est également victime de chutes, dont l’une, à 2 heures du matin, alors qu’elle voulait prendre un café…

Un livre tendre, parfois cocasse, attachant et subtil, agrémenté de dessins délicats, qui nous raconte tout ce quotidien, ces petits faits qui en font la saveur.

L'étudiante et Monsieur Henri : le logement intergénérationnel au cinéma

Ce long-métrage d’Ivan Calbérac, avec Claude Brasseur et Noémie Schmidt, met en scène un vieux monsieur (Claude Brasseur), veuf à la santé chancelante, qui ne peut plus vivre seul chez lui et qui accueille une jeune étudiante, Constance(Noémie Schmidt), dans son grand appartement parisien.

Ce film aborde le thème du logement intergénérationnel par le biais de la comédie.
Au début Henri ne veut  pas de cette présence, comme si Constance violait son domicile. Il refuse par exemple qu’elle touche au piano qui appartenait à son épouse.Mais il va se servir de l’étudiante pour provoquer un bouleversement familial, car il veut que son fils se sépare de sa femme.
Le film est sorti sur les écrans le 7 octobre dernier.


Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons