EHPAD Résidence seniors Investissement Hébergement familial Service à domicile Dossiers

Vous recherchez une famille d'accueil pour personnes âgées ?

Trouvez la solution de logement qui vous convient
Trouver une famille d'accueil Gratuit et sans engagement
Retour aux résultats

Habitat Partagé : la nouvelle tendance du logement senior

mis en ligne le 8 avril 2022 parMichele
Habitat Partagé : la nouvelle tendance du logement senior

 

Qu'est-ce qu'un habitat partagé ou inclusif ? (définition)

L'Habitat collectif (forme de colocation) est un modèle de logement senior qui se développe au fil des années, dans une société qui demande de se colllectiviser constamment au quotidien.

Il s'agit ici d'une vraie alternative d'hébergement familial à la maison de retraite médicalisée (Ehpad) et aux résidences services seniors.

Cette démarche citoyenne développée dans les années 70 dans les pays nordiques puis aujourd'hui dans divers pays européens, permet ici aux individus du troisième âge de vivre et se loger de manière participative avec d'autres seniors, dans un projet de vie et d'espace commun.

Chaque intervenant dispose d’espaces privatifs (chambre unique) mais surtout d’un accès à des espaces communs à partager avec les autres colocataires (8 en moyenne) comme un jardin ou des pièces de vie (salle commune pour se rassembler).

Comment créer et financer une maison ou habitat participatif/coopératif ?

L'accès à un habitat inclusif pour les personnes âgées ou en situation de handicap n’est pas conditionnée à l’attribution d’un droit. Le futur occupant choisit le fait d’accéder à un habitat inclusif en fonction de son projet de vie et de sa volonté de s’inscrire dans un projet de vie sociale et partagée.

Il existe plusieurs moyens pour accéder à l'habitat participatif : rejoindre un projet déjà en cours ou constituer son propre groupe, seul ou à plusieurs.

Ce mode et solutions d'habitat peuvent s'adresser à des groupes de seniors de la même famille ou bien des groupes d'habitants pour le peu inconnu.

Ce projet de vie sociale et partagée doit faciliter la participation sociale et citoyenne de ses habitants avec la mise en place d'une charte élaborée par l'ensemble des seniors. Cet accord commun permet de formaliser d'un acte de confiance plusieurs enjeux de cohabitations, tels "l'autonomie", "la convivialité", "la sécurité de vie à domicile" ou encore "l'entraide" créant un sentiment d'appartenance avant l'accès au logement.

Comme pour l’acquisition d’un logement individuel ou d’un lot dans un logement collectif, l’habitat participatif ou inclusif peut être financé par différents moyens fondés sur un accompagnement individualisé et collectif de plusieurs intervenants tels les collectivités territoriales et acteurs locaux.

Il n'est pas obligé à ce jour d'obligatoirement créer un projet d'habitat autogéré. En effet, des offres et annonces pour rejoindre ce type d'habitat sont présentes pour les individus ne possédant pas d'entourage et souhaitant vivre en communauté.

Personnes âgées : quels sont les avantages et inconvénients d'un habitat collectif et groupé ?

Cette nouvelle forme d'habitat a divers avantages :

  • S'insérer et se sociabiliser pour des individus jusque-là autonomes peuvent paraître délicates, mais l'enjeu est de renforcer le lien social, primordial pour des retraités isolés en quête de partage et convivialité pour éviter des "laisser-allers" physique et psychique.
  • Proposer la mise en place d'activités destinées à l'ensemble des habitants, telles que des activités de convivialité, sportives, ludiques ou culturelles, effectuées au sein ou à l'extérieur de l'habitat inclus.
  • Faire des économies importantes liées au partage des dépenses collectives et non pas individuelles (frais, charges, loyers, etc..).
  • Partager des valeurs communes.
  • Enjeu sociétal profond dans l'idée d'un vivre-ensemble dans une période ou l'humanité en a besoin.

Cependant, elle possède également quelques inconvénients liés aux avantages ci-dessus :

  • Le côté communautaire où tout le monde peut se croiser peut effrayer certains seniors qui souhaitent vivre en totale indépendance. 
  • Qui va sortir les poubelles, qu'est ce qu'on regarde à la télévision ? Le fonctionnement de l’habitat demandera beaucoup de tolérance et une grande ouverture sociale étant donné que différents caractères sont confrontés.
  • Qui dit logement commun, dit décision commune : avoir un esprit d'écoute sans être individualiste avec ces compères.

Paris, Bordeaux ... Où trouver son logement participatif en France ?

La retraite, ce n'est pas une fin, mais le début d'une nouvelle vie et d'une nouvelle liberté qui offre la possibilité de voyager et de partir à la découverte de nouvelles villes.

C'est ainsi que deux choix vont s'offrir à vous :

  • Trouver un logement dans un milieu urbain proche des commerces ou de votre lieu de vie initial (proche de vos familles)
  • Trouver un logement en province dans un milieu plus calme et reposant qui vous permettra de vivre en toute décontraction.

Choisir un habitat partagé dépendra de nombreux critères en adéquation avec les désirs de chaque personne. Ainsi, alors que certains privilégieront un coût de vie plutôt raisonnable, d'autres insisteront sur le cadre de vie et le climat à un âge où les seniors sont de plus en plus sensibles à la température.

Les grandes agglomérations en France restent tout de même prisées à l'image de la région Île-de-France et son projet d'ouverture d'ici mai 2022 d'un habitat partagé avec services, appelé "CHEZ JEANNETTE - MAISON DU LAC" à Rueil-Malmaison (92 500).

Ce logement "maison" offrira un cadre de vie sécurisant et stimulant, pouvant accueillir 8 personnes et marqué par ses nombreux espaces collectifs contemporains et chaleureux (équipés et connectés), ainsi que des espaces privatifs confortables et paisibles (chambres de 12 à 20 m² + salles d'eau et sanitaires privatifs).

Bordeaux et sa couronne périurbaine n'auront quant à elle pas de soucis à se faire, car nombreuses sont les annonces de logement participatif dans une région de Nouvelle-Aquitaine qui prône le "bon-vivre".

À l'image de Pessac (33 600) et Mimizan (42 200), il s'agira ici d'une association parfaite d'urbanisme et de province dans un lieu qui ne manquera pas de commerces et de transports en communs aux alentours de la capitale girondine.

 

Note de l'article (0 note)

Cet article vous a-t-il été utile ?

N'hésitez pas à laisser votre note si cet article vous plaît.

Ces articles vous intéresseront

Voici une sélection d’articles qui sont susceptibles de vous intéresser.

Articles les + lus

Découvrez nos articles les plus consultés sur le thème de l'hébergement familial .

La rémunération de l’accueillant familial
Dossier
Hébergement familial
La rémunération de l’accueillant familial

  Lorsque la personne âgée bénéficie de l'aide sociale, la rémunération de l&...

Les aides financières à l’hébergement familial
Dossier
Hébergement familial
Les aides financières à l’hébergement familial

  Une personne âgée peut bénéficier d’un certain nombre d’aides pour financer le co...

Droits et obligations de la personne âgée accueillie
Dossier
Hébergement familial
Droits et obligations de la personne âgée accueillie

  Les droits de la personne âgée accueillie La personne âgée accueillie bénéfic...