EHPAD Résidence seniors Investissement Colocation Hébergement familial Service à domicile Dossiers

Vous êtes à la recherche d'une solution de logement ?

Trouvez la solution de logement qui vous convient
Trouver votre solution de logement Gratuit et sans engagement
Retour aux résultats

Médecin coordonnateur : quel est son rôle au sein des EHPAD ?

mis en ligne le 14 novembre 2016 parMichele
Médecin coordonnateur : quel est son rôle au sein des EHPAD ?

 

L’arrêté du 26 avril 1999 est le texte juridique qui définit la fonction de médecin coordonnateur en EHPAD. Son rôle au sein de ce type d’établissement est très important et ses attributions sont nombreuses. Elles diffèrent largement de celles des médecins traitants, que ce soit dans l’établissement lui-même ou auprès des résidents.

Rôle du médecin coordonnateur dans le fonctionnement de l’Ehpad

L’article D312-158 du Code de l’action sociale et des familles, modifié par le décret 2011-1047 du 2 septembre 2011 – article 2, définit les missions du médecin coordonnateur.

Au sein de l’établissement lui-même, son rôle consiste d’abord à élaborer le projet de soins de l’établissement, en collaboration avec le personnel soignant de l’établissement. Ce projet doit se conformer aux orientations prises par le directeur et garantir une prise en charge gérontologique de qualité.

En deuxième lieu, il préside la « commission de coordination gériatrique », qui coordonne les interventions des équipes soignantes et des intervenants libéraux, et il participe à l’évaluation de la qualité des soins. Il est membre également de plusieurs commissions : CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales), CLAN (Comité de Liaison Alimentaire = commission des menus), Conseil de la vie Sociale (conseil d’établissement). Il veille à l’état sanitaire général de l’EHPAD.

Il doit rédiger chaque année un rapport d’activité médicale, qui fait le point sur la prise en charge médicale dans l’établissement (dépendance, pathologies, évaluation des pratiques de soin, hospitalisations, décès, prescriptions pharmaceutiques, hygiène, incidents exceptionnels). Il élabore avec les médecins libéraux et les pharmaciens une liste limitative des médicaments à prescrire.

A l’extérieur de l’EHPAD, il participe à la mise en œuvre des conventions conclues entre l’établissement et les établissements de santé au titre de la continuité des soins, et il collabore à la mise en place de réseaux gérontologiques coordonnés.

Rôle du médecin coordonnateur auprès des résidents

Le médecin coordinateur donne son avis sur l’admission au sein de l’EHPAD des nouveaux résidents,en vérifiant que la structure peut les prendre en charge médicalement. En effet, certaines pathologies et certains comportements, en raison de leur gravité, ne peuvent pas être pris en charge par l’Ehpad. Mais l’admission elle-même est décidée par le directeur.

Pour chaque résident, il détermine un projet de soins personnalisé, en l’évaluant sur le plan gérontologique, et il prescrit le niveau d’aide adapté à la personne en fonction de ses besoins au point de vue psychosocial, fonctionnel et médical.

Deux fois par an, il évalue la perte d’autonomie des résidents à l’aide de la grille AGGIR, et il fixe leur GIR (degré de dépendance), qui détermine le tarif dépendance appliqué à chacun. Si un résident peut bénéficier de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), c’est lui qui en fait la demande.

En l’absence d’un médecin sur place et en cas d’urgence vitale, il intervient lui-même et peut prescrire des médicaments aux résidents, voire décider d’une hospitalisation.

C’est sur le binôme directeur/médecin coordinateur que repose le fonctionnement opérationnel de l’Ehpad : le directeur est civilement et pénalement responsable de tout ce qui se passe dans l’établissement, excepté l’acte intellectuel médical, et le médecin coordonnateur est son conseiller technique gériatrique. Le médecin coordonnateur n’a pas de pouvoir hiérarchique sur le personnel soignant, avec qui ses relations sont de nature fonctionnelle. S’il constate chez un membre du personnel un problème dans le domaine des soins ou des pratiques de maltraitance, il doit en avertir le directeur. 

 

Note de l'article (1 note)

Cet article vous a-t-il été utile ?

N'hésitez pas à laisser votre note si cet article vous plaît.

Ces articles vous intéresseront

Voici une sélection d’articles qui sont susceptibles de vous intéresser.

Articles les + lus

Découvrez nos articles les plus consultés sur le thème de l'emploi .

Travailler en maison de retraite sans diplôme

Travailler en maison de retraite sans diplôme

  Aujourd’hui, il est tout à fait possible d’exercer en maison de retraite sans pour autant disposer d&...

Lire la suite
Les ASH en EHPAD et maison de retraite

Les ASH en EHPAD et maison de retraite

  Les ASH ou agents des services hospitaliers sont chargés d’assurer la propreté et l’entretien ...

Lire la suite
Auxiliaire de vie en Ehpad : quelles sont leurs missions ?

Auxiliaire de vie en Ehpad : quelles sont leurs missions ?

  Les auxiliaires de vie sociale sont présents dans les maisons de retraite pour aider les seniors dans les actes d...

Lire la suite