Retraite 2018 : la hausse de la CSG et l’augmentation de l’ASPA

mis en ligne le 08/01/2018 par Michele

Retraite 2018 : la hausse de la CSG et l’augmentation de l’ASPA

2018 apporte son lot de changement, mesure et de réforme dans tous les domaines. En ce qui concerne la retraite, la hausse de CSG ainsi que l’augmentation de l’allocation de solidarité des personnes âgées ne sont pas passées inaperçues. Parmi ces mesures, la fin du RSI du 1er janvier 2018 marque une volonté d’uniformiser le système de retraite qui compte aujourd’hui plus de 40 régimes.  Cette mesure n’entraîne aucune modification sur les pensions. La date de départ à la retraite reste, elle aussi, inchangée.

La hausse de la CSG

La CSG ou Contribution Sociale Généralisée est un impôt de participation au financement de la protection sociale. Cette dernière est prélevée sur les primes et salaires, les revenus du patrimoine, les revenus de placement , certains revenus de jeux ainsi que les pensions de retraite et les allocations chômage (vie publique 2017).

La loi des finances 2018 nous informe que la CSG connaît une hausse de 1.7 point, en 2018. Le taux de la cotisation passe donc de 6.6 % à 8.3 % et la part déductible des impôts passe de 4.2 % à 5.9 %. Cette réforme concerne 7 millions de retraités en France. Seront concernés, les retraités avec un revenu fiscal supérieur à 11 018 € (ou 16 902 € pour un couple). Les retraités avec un revenu en dessous de ce seuil sont exonérés de la CSG.

Les retraités peuvent aussi cotiser à la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale) ou à la CASA (Cotisation de Solidarité pour l’Autonomie). Si un retraité est bénéficiaire de l’ASI (Allocation Supplémentaire d’Invalidité), de l’ASPA (Allocation de Solidarité aux personnes âgées) ou de l’allocation veuvage, il est exonéré de cotisation.

Si un retraité a un revenu fiscal compris entre 11 018€ et 14 404 € (ou 16 902 € et 22 096 € s’il est en couple), ce dernier cotise à un taux réduit, soit 3.8% pour la CSG et 0.5% pour la CRDS. Il est exonéré de la CASA.

L’augmentation de l’ASPA

L’ASPA ou allocation de solidarité aux personnes âgées est une aide financière versée aux seniors de plus de 65 ans ayant de faibles revenus (attention, c’est une aide sociale remboursable). Fin 2016, près de 433 000 personnes en bénéficiaient.

La revalorisation du minimum vieillesse à été confirmée fin 2017 par la ministre des solidarités et de la santé. L’ex « minimum-vieillesse » va donc passer de 803.20 € par mois à 900 € en 2020. Cette augmentation se fera en trois étapes, tout d’abord, une augmentation de 30 € est attendue dès le premier avril 2018, puis 35 € seront ajoutés en janvier 2019 et en janvier 2020.

Le gouvernement estime que cette mesure « bénéficiera aux 550 000 retraités percevant déjà le minimum vieillesse » et permettra l’accès à cette allocation à 46 000 personnes supplémentaires. 


Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Profile Michele
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons