Renforcement de l’APA aux personnes âgées

mis en ligne le 05/04/2016 par Michele

Renforcement de l’APA aux personnes âgées
Dans le cadre le la réforme du 28 janvier 2015, relative à l’adaptation de la société au vieillissement, l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) aux personnes âgées a bénéficié d’une revalorisation.

Qu’est-ce que l’APA, concrètement ?

Parce que la population française est de plus en plus vieille, il fallait prendre des mesures pour l’accompagner dans son vieillissement. C’est pourquoi on assiste actuellement à la multiplication de solutions d’accueil des seniors, ainsi que de subventions de l’État pour aider les seniors dans les entreprises difficiles de la vie quotidienne. Il peut ainsi s’agir d’aide à la personne comme des d’aides financières au logement. En clair, l’APA est une aide qui permet aux seniors de rester à domicile ou du moins de conserver leur autonomie dans la vie quotidienne. Selon les revenus et l’état de perte d’autonomie du demandeur, les dossiers s’échelonnent de GR1 à GR4. Chaque cotation varie en fonction des revenus du senior.

L’évolution de l’APA

Avec le décret du 26 février 2016, les plafonds de l’aide sont révisés. N’ayez aucune inquiétude, l’équipe médico-sociale de votre commune ne tardera pas à prendre contact avec vous pour actualiser votre dossier. En outre, une situation exceptionnelle, en attendant la situation définitive pourra débloquer des fonds jusqu’à hauteur de 500 euros. C’est un changement majeur dans la situation des seniors dans le sens où le senior en perte d’autonomie ne peut être véritablement responsable de ses voyages hors de son domicile. L’APA considère 4 niveaux dans le plan d’aide à la personne. Dans un premier temps, le niveau d’incapacité du senior change le montant de l’aide. Ensuite, le statut social de la personne qui aide le senior est enfin elle aussi prise en compte, permettant alors au senior de percevoir une prime plus important même s’il est pris en charge par un membre modeste de sa famille. Ainsi, l’hospitalisation d’un aidant donnera lieu à une indemnisation de 972 euros pour le senior, dans la mesure où cette hospitalisation nuit à l’aide apportée à cette personne âgée en perte d’autonomie. Les statuts GR1 à GR4 se voient alors réévalués de manière considérable. Le GIR 1 augmente de 400 euros avec un total de 1713,09 € par mois. Le GIR2, totalise une somme de 1375,54 € par mois, avec une augmentation de 250€. Le GIR 3 augmente de 150 euros, avec 993,88€ par mois. Enfin, le GIR 4 augmente de 100 euros, avec 662,95 €.

Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons