Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Syndrome métabolique : définition et prévention


    Syndrome métabolique : définition et prévention

    a -A +


    Le syndrome métabolique tient un rôle majeur dans la détermination et le diagnostic d'un diabète de type 2. Ce n’est pas une maladie en soi puisqu’il s’agit d’une association d’anomalies. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le syndrome métabolique.

    Le syndrome métabolique : définition et facteurs de risque

    Qu’est-ce que le syndrome métabolique ?

    Le syndrome est la réunion d'un groupe de symptômes qui se reproduisent en même temps dans un certain nombre de maladies.

    Également appelé « Syndrome X », le syndrome métabolique est un terme utilisé pour désigner la présence de différents troubles physiologiques qui augmentent le risque de diabète de type 2, de maladies cardiaques ou d’AVC. Le syndrome métabolique n’est donc pas une maladie en soi.

    Si une personne possède trois de ces quatre conditions, le risque d'attaque cardiaque et cérébral est doublé.

    Fléau mondial, le syndrome métabolique est fréquent chez les hommes de plus de 50 ans et les femmes de 60 ans.

    Les facteurs de risques

    Parmi les facteurs de risque du syndrome métabolique, nous avons :

    • La résistance à l'insuline
    • L'obésité viscérale
    • L'élévation du cholestérol sanguin, c’est-à-dire, un taux de bon cholestérol bas
    • Taux de triglycérides élevé
    • L'hypertension

    Les causes du syndrome métabolique 

    Nombreuses peuvent être les causes du syndrome métabolique, mais la cause la plus courante serait l'hérédité. En effet, une personne ayant des antécédents familiaux évidents est plus exposée que d'autres au syndrome métabolique.

    Une autre cause courante du syndrome métabolique : une vie sédentaire et à une alimentation plus que riche en calories et à contrario pauvre en nutriments. Une alimentation riche en calories se présente comme suit : alimentation excessive en repas-minute, consommation excessive en sucre et gras, alimentation continuelle jusqu'au stade du repu, portions généreuses et grandioses, etc.

    Prévenir le syndrome métabolique 

    Il est tout à fait possible de prévenir le syndrome métabolique et cela devient même nécessaire chez une personne fortement exposée au syndrome, dans un cas d'hérédité par exemple. Prévenir le syndrome métabolique peut être relativement simple, dans certains cas avec un simple suivi médical ponctuel. La prévention n'est pas à prendre à la légère chez une personne exposée au syndrome métabolique. Non seulement un suivi médical permet de prévenir, mais il permet aussi de déterminer les différents points du syndrome métabolique en cours.

    La prévention du syndrome métabolique passe aussi par :

    • La pratique d'une activité physique à hauteur de 30 minutes 5 jours par semaine (marche rapide, jogging, natation). L’activité physique permet aussi de maintenir un poids santé et de lutter contre le surpoids et l’obésité
    • Une alimentation saine et équilibrée. Une alimentation riche en nutriment accompagnée de la réduction de l’apport calorique est un moyen efficace sur le long terme. La personne peut se rapprocher d’un nutritionniste pour mettre en place un programme d’alimentation. Il est conseillé de consommer des fruits et légumes, des aliments riches en oméga (thon, noix), en oméga 9 (huile d’olive)
    • Eviter le tabac et l’alcool
    • Faire un bilan de santé régulier afin de dépister les facteurs de risque (diabète de type 2, hypertension artérielle…) et le syndrome métabolique

    Si à ce jour aucun traitement ne guérit le syndrome métabolique, il est possible de traiter chaque maladie spécifiquement (diabète, excès de cholestérol…). De même dans les études en cours, les chercheurs évoquent un éventuel lien entre le syndrome métabolique et des maladies graves comme le cancer et la maladie d’Alzheimer.

    Notez cet article :
    (0 vote)


    Ces articles vous interesseront

    Se faire rappeler