La perte d'équilibre chez les seniors : causes et traitement

mis en ligne le 11/09/2019 par Jeanne

La perte d'équilibre chez les seniors : causes et traitement

La perte d’équilibre est courante chez les seniors. Dans certains cas, elle se traduit par un problème neurologique. La perte d’équilibre est perceptible lors de la marche ou en position debout.

Quelles sont les causes de la perte d’équilibre ?

La perte d’équilibre chez le senior résulte de différentes causes :

  • Les troubles musculaires
  • Les troubles neurologiques
  • Les troubles de l’oreille interne, identifiée comme l’organe de l’équilibre
  • La prise de médicaments (psychotropes, antiépileptiques…)
  • L’hypotension orthostatique
  • La maladie telles que la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques...

Le risque premier de la perte d’équilibre chez les seniors est la chute, deuxième cause de décès accidentel dans le monde d’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La perte d’équilibre et les troubles associés ont également des effets sur le quotidien du senior et peuvent influer sur son autonomie mais aussi s’accompagner de vertiges ou de nausées. 1 personne sur 3 serait susceptible de faire une chute au cours de l’année. Ce chiffre passe à 1 sur 2 pour les seniors plus de 80 ans.

La perte d’équilibre peut être à l’origine :

  • Plaies, d’hématomes, fractures
  • Perte d’autonomie
  • Perte de confiance en soi voire l’isolement du senior

Traiter la perte d’équilibre : quelles solutions ?

Pour traiter la perte d’équilibre chez le senior, il convient d’en trouver la cause. Pour se faire, une évaluation médicale complète est requise :

  • Un bilan fonctionnel oto-neurologique de l’oreille interne avec des tests audiométriques et vestibulaires
  • La quantification des troubles de l’équilibre en plaçant le senior sur une plate-forme afin d’évaluer la posturographie statique ou encore l’Equitest. En plus de quantifier les troubles de l’équilibre, l’Equitest permet une rééducation en corrigeant la mauvaise utilisation d’information (visuelle...)

Parmi les solutions, il est requis :

  • Dans le cas où le senior est atteint d’une maladie, le risque de perte d’équilibre peut être atténuée par la rééducation ou de façon pharmacologique
  • Dans le cas où les pertes d’équilibre du senior sont liées à la prise de médicaments, un réajustement des doses ou la prise d’autres médicaments
  • S’il s’agit de problème neurologique, il faut envisager de rencontre un neurologue afin de mettre en place un traitement
  • D’envisager la prise de compléments alimentaires
  • De porter des chaussures adaptées

Prévenir la perte d’équilibre chez le senior

Il convient d’anticiper les chutes et d’éviter les risques de fracture et de dégradation de l’état de santé du senior grâce à une prise en charge adaptée et des mesures préventives :

  • Adapter son logement
  • Téléassistance
  • Bracelet électronique pour alerter les proches ou les urgences
  • Les exercices pour lutter contre les pertes d’équilibre comme muscler les quadriceps pour lutter contre la fonte musculaire ou encore mobiliser les orteils pour retrouver une meilleure sensibilité des pieds et travailler l’équilibre
  • La pratique d’une activité pratique (aquagym, tai-chi) pour entretenir l’équilibre
  • Des séances de rééducation avec le kinésithérapeute pour renforcer les membres inférieurs.
  • Les dispositifs d’éducation thérapeutique du patient (ETP). Personnalisés, ces programmes permettent aux seniors d’une meilleure autonomie au quotidien d’assurer leur sécurité et de savoir comment réagir en cas de perte d’équilibre.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
14 votes
Rédactrice : Jeanne

Après avoir travaillé 20 ans dans le secteur médico-social, Jeanne a rejoint l'équipe de Logement- seniors en 2015. Experte sur le domaine de la santé des seniors et du bien vieillir, elle rédige chaque semaine des dossiers et des actualités destinés à informer les personnes âgées et leurs proches.

> Voir tous les articles de Jeanne
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.