Auxiliaire de vie sociale (AVS) auprès des personnes âgées

mis en ligne le 23/08/2019 par Michele

Auxiliaire de vie sociale (AVS) auprès des personnes âgées

L’auxiliaire de vie sociale à domicile est un professionnel qui vient en aide aux personnes en perte d’autonomie qui éprouvent des difficultés à accomplir les tâches de la vie quotidiennement. Contrairement aux aides-soignants en EHPAD, elle exerce son métier au domicile de la personne âgée.

Auxiliaire de vie sociale à domicile : un accompagnement et une aide à la personne âgée

Le métier d’auxiliaire de vie sociale à domicile (AVS) consiste principalement à venir en aide aux personnes âgées, aux personnes souffrantes physiquement ou mentalement ou aux personnes en situation d’handicap. Ses missions dépendent des besoins et du niveau de dépendance de la personne âgée.

Son principal rôle est d’aider la personne âgée à accomplir les tâches de la vie quotidienne qu’elle n’arrive plus à faire seule. Cela va permettre de préserver son autonomie et de lutter contre l’isolement de la personne âgée. Pour les tâches et activités que la personne âgée peut réaliser seule, l’auxiliaire de vie sociale à domicile l’accompagne et l’aide en cas de besoin. Elle participe à la stimulation, au soulagement et à l’apprentissage des gestes du quotidien de la personne âgée. L’auxiliaire de vie sociale à domicile peut également aider la personne âgée pour les différentes tâches ménagères et courantes : faire les courses, faire le ménage, s’occuper de la vaisselle, dresser le couvert…

En contact fréquent avec la personne âgée, l’auxiliaire de vie sociale va veiller à l’évolution de son état de santé et son autonomie. L’auxiliaire de vie sociale à domicile permet également à la personne âgée de garder une vie sociale en prenant régulièrement contact avec ses proches et lui tenir compagnie. Par sa présence fréquente, l’auxiliaire de vie sociale à domicile, lutte contre l’isolement social de la personne âgée. Confronté à la solitude des personnes âgées, l’auxiliaire de vie sociale va inciter la personne âgée à échanger, à sortir et maintenir un lien social. Bienveillante, elle permet à la personne âgée de se sentir entourée. Elle peut aussi l’aider pour les différentes tâches administratives.

L’auxiliaire de vie sociale (AVS) travaille sur une plage horaire large (6h30 -22h) et peut être sollicitée le week-end et les jours fériés. Elle peut aussi intervenir en tant que garde de nuit ou présence de nuit.  Sa présence la nuit auprès de la personne âgée  peut être utile pour prévenir un risque de chute ou dans le cas où la personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Son intervention la nuit est également recommandée lors du retour à domicile de la personne âgée suite à une hospitalisation afin de l’accompagner, de lui permettre de retrouver ses capacités, son autonomie ainsi que sa confiance en elle.

Auxiliaire de vie sociale à domicile : formations, compétences et qualités

Il existe deux types de formations pour exercer dans ce métier : la formation initiale et la formation continue. Le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP est indispensable pour devenir auxiliaire de vie sociale à domicile. L’entrée en formation pour ce métier ne demande aucune qualification particulière. Les épreuves d’admission sont composées d’un questionnaire d’actualité et d’un entretien de motivation. La formation peut durer entre 9 à 36 mois. Au cours de celle-ci, la personne formée pour ce métier devra également suivre des stages pratiques qui lui permettront d’en apprendre davantage sur la technicité du métier. Le coût de cette formation dépend fortement du statut de l’étudiant. Celle-ci se calcule en heure et non pas en mois. Et afin d’obtenir le diplôme, elle demande un cumul de 500 heures de théorie et 560 heures de pratique.

L’auxiliaire de vie pour personnes âgées doit disposer de certaines compétences et qualités importantes pour exercer : bonne condition physique, résistance, chaleureux, empathie, ouvert, bienveillance, disponibilité… La relation entre l’auxiliaire et la personne âgée doit être harmonieuse et de confiance. Le métier demande une véritable patience. Parfois, l’auxiliaire de vie devra travailler les jours fériés. De plus, il est important qu’il puisse s’adapter aux horaires et rythme de vie de la personne âgée. Certains auxiliaires de vie sociale choisissent la rémunération horaire.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele