EHPAD Résidence seniors Investissement Colocation Hébergement familial Service à domicile Dossiers

Vous êtes à la recherche d'une solution de logement ?

Trouvez la solution de logement qui vous convient
Trouver votre solution de logement Gratuit et sans engagement
Retour aux résultats

Auxiliaire de vie sociale à domicile (AVS) auprès des personnes âgées

mis en ligne le 23 août 2019 parMichele
Auxiliaire de vie sociale à domicile (AVS) auprès des personnes âgées

 

L’auxiliaire de vie sociale à domicile est un professionnel qui vient en aide aux personnes en perte d’autonomie qui éprouvent des difficultés à accomplir les tâches de la vie quotidiennement. Contrairement aux aides-soignants en EHPAD, elle exerce son métier au domicile de la personne âgée.

Le métier d'auxiliaire de vie sociale pour seniors à domicile : un accompagnement et une aide à la personne âgée

Le métier d’auxiliaire de vie sociale à domicile (AVS) consiste principalement à venir en aide aux personnes âgées, aux personnes souffrantes physiquement ou mentalement ou aux personnes en situation de handicap. Ses missions dépendent des besoins et du niveau de dépendance de la personne âgée.

Quels sont le rôle et la mission d'une auxiliaire de vie ?

Le métier d'auxiliaire : son principal rôle est d’aider la personne âgée à accomplir les tâches de la vie quotidienne qu’elle n’arrive plus à faire seule. Cela va permettre de préserver son autonomie et de lutter contre l’isolement de la personne âgée. Pour les tâches et activités que la personne âgée peut réaliser seule, l’auxiliaire de vie sociale à domicile l’accompagne et l’aide en cas de besoin. Elle participe à la stimulation, au soulagement et à l’apprentissage des gestes du quotidien de la personne âgée. L’auxiliaire de vie sociale à domicile peut également aider la personne âgée pour les différentes tâches ménagères et courantes : faire les courses, faire le ménage, s’occuper de la vaisselle, dresser le couvert…

En contact fréquent avec la personne âgée, l’auxiliaire de vie sociale va veiller à l’évolution de son état de santé et son autonomie. L’auxiliaire de vie sociale à domicile permet également à la personne âgée de garder une vie sociale en prenant régulièrement contact avec ses proches et lui tenir compagnie. Par sa présence fréquente, l’auxiliaire de vie sociale à domicile, lutte contre l’isolement social de la personne âgée. Confronté à la solitude des personnes âgées, l’auxiliaire de vie sociale va inciter la personne âgée à échanger, à sortir et maintenir un lien social. Bienveillante, elle permet à la personne âgée de se sentir entourée. Elle peut aussi l’aider pour les différentes tâches administratives.

Quel est le taux horaire d'une auxiliaire de vie ?

L’auxiliaire de vie sociale (AVS) travaille sur une plage horaire large (6h30 -22h) et peut être sollicitée le week-end et les jours fériés. Elle peut aussi intervenir en tant que garde de nuit ou présence de nuit. Sa présence la nuit auprès de la personne âgée peut être utile pour prévenir un risque de chute ou dans le cas où la personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Son intervention la nuit est également recommandée lors du retour à domicile de la personne âgée suite à une hospitalisation afin de l’accompagner, de lui permettre de retrouver ses capacités, son autonomie ainsi que sa confiance en elle.

Devenir auxiliaire de vie sociale à domicile : formations, diplôme, compétences et qualités pour accéder à l'emploi

Il existe deux types de formations pour exercer le métier d'auxiliaire : la formation initiale et la formation continue. Le diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP est indispensable pour devenir auxiliaire de vie sociale à domicile. L’entrée en formation pour ce métier ne demande aucune qualification particulière. Les épreuves d’admission sont composées d’un questionnaire d’actualité et d’un entretien de motivation. La formation peut durer entre 9 à 36 mois. Au cours de celle-ci, la personne formée pour ce métier devra également suivre des stages pratiques qui lui permettront d’en apprendre davantage sur la technicité du métier. Le coût de cette formation dépend fortement du statut de l’étudiant. Celle-ci se calcule en heure et non pas en mois. Et afin d’obtenir le diplôme, elle demande un cumul de 500 heures de théorie et 560 heures de pratique.

L’auxiliaire de vie pour personnes âgées doit disposer de certaines compétences et qualités importantes pour exercer : bonne condition physique, résistance, chaleureuse, qualité humaine, empathie, ouverte, bienveillance, disponibilité, un soutien important, la discrétion (secret médical)… La relation entre l’auxiliaire et la personne âgée doit être harmonieuse et de confiance. Le métier demande une véritable patience. Parfois, l’auxiliaire de vie devra travailler les jours fériés. De plus, il est important qu’il puisse s’adapter aux horaires et au rythme de vie de la personne âgée. Certains auxiliaires de vie sociale choisissent la rémunération horaire.

Quel est le salaire moyen des auxiliaires de vie sociale en France ?

Un auxiliaire de vie gagne en moyenne 1 705 € bruts par mois en France. Ce salaire peut évoluer en fonction des années d'expérience et des heures supplémentaires travaillées.

Qui a droit à une aide à domicile ?

Certaines conditions d’accès pour une aide à domicile de la caisse du régime général sont nécessaires pour une prise en charge des seniors dépendants :

  • Être titulaire d’une retraite du régime général à titre principal
  • Être âgé de 55 ans ou plus
  • Rencontrer des difficultés dans la vie quotidienne (pour l'entretien du domicile par exemple)
  • Ne pas percevoir ou être éligible à l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), la prestation de compensation du handicap (la PCH) ou la majoration pour tierce personne (MTP), l’allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP), l’allocation veuvage, l’hospitalisation à domicile
  • Ne pas être hébergé dans une famille d’accueil

Ces conditions d'éligibilité peuvent varier selon la caisse de retraite du senior concerné.

L'appel à un auxiliaire de vie permet d'éviter le placement de la personne dépendante dans un établissement de soins ou d'hébergement ou une maison de retraite. Cela permet également de favoriser le maintien à domicile.

En fonction des besoins plus ou moins importants des seniors, la prise en charge de l'auxiliaire de vie sera adaptée.

Où trouver une auxiliaire de vie ?

Pour obtenir une prise en charge par une auxiliaire de vie, il sera nécessaire de s'adresser à la mairie du lieu de résidence du senior dépendant. Les services de la commune vous dirigeront ensuite vers les organismes locaux qui seront en mesure de vous proposer un ou une auxiliaire de vie pour vous accompagner.

Vous pouvez également vous adresser à des organismes d'aide et d'accompagnement à domicile prestataires. Ces derniers salarient directement des aidants à domicile, dont des auxiliaires de vie à domicile et assistantes de vie. Ils proposent donc leurs salariés aux personnes âgées souhaitant faire appel à ces professionnels.

Peu de démarches administratives sont nécessaires pour obtenir cette aide précieuse.

Qui paie les auxiliaires de vie ?

1. L'APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) : il s'agit d'une aide sociale versée par le Conseil Général à destination des personnes âgées de 60 ans et plus, qui résident en France et sont en perte d’autonomie (degré de perte d’autonomie évalué comme relevant du GIR 1, 2, 3 ou 4).

L'APA peut financer des prestations d'aide à domicile sur la base de tarifs horaires fixés par le département. Dans tous les cas, la différence entre le tarif de l'aide à domicile et le tarif financé par l'APA est à la charge du bénéficiaire. Veuillez noter que les montants de financement de l'APA sont ajustés en fonction des ressources (revenus et actifs) de la personne âgée. Comme le montre ce barème, ceux dont les ressources mensuelles sont supérieures à 2 948 € ne bénéficieront que de 10 % du montant de l'APA qui leur est alloué. Les modes de paiement de l'APA (chèque CRCESU, direct au prestataire) varient selon les départements.

2. Le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile : 50 % des frais d'aide à domicile des personnes âgées sont récupérables sous forme de crédit d'impôt. Le crédit réduira l'impôt à payer. Si le crédit est supérieur à l'impôt à payer, il sera versé directement au bénéficiaire. Les dépenses éligibles sont plafonnées à 13 500 € s'il y a une personne de plus de 65 ans dans le foyer et à 15 000 € s'il y a deux personnes de plus de 65 ans dans le foyer. Le montant des dépenses engagées (déduites des aides perçues) doit être mentionné sur la déclaration de revenus. Bon à savoir : lorsque les seniors sont allocataires de l'APA, des crédits d'impôt peuvent s'appliquer à leurs enfants s'il s'agit d'enfants versant des allocations d'aide familiale.

3. Les aides des caisses de retraite : les personnes âgées dépendantes peuvent bénéficier d’aides plus ciblées de la part de leur caisse de retraite.

 

Note de l'article (1 note)

Cet article vous a-t-il été utile ?

N'hésitez pas à laisser votre note si cet article vous plaît.

Ces articles vous intéresseront

Voici une sélection d’articles qui sont susceptibles de vous intéresser.

Articles les + lus

Découvrez nos articles les plus consultés sur le thème de l'emploi .

Travailler en maison de retraite sans diplôme

Travailler en maison de retraite sans diplôme

  Aujourd’hui, il est tout à fait possible d’exercer en maison de retraite sans pour autant disposer d&...

Lire la suite
Les ASH en EHPAD et maison de retraite

Les ASH en EHPAD et maison de retraite

  Les ASH ou agents des services hospitaliers sont chargés d’assurer la propreté et l’entretien ...

Lire la suite
Auxiliaire de vie en Ehpad : quelles sont leurs missions ?

Auxiliaire de vie en Ehpad : quelles sont leurs missions ?

  Les auxiliaires de vie sociale sont présents dans les maisons de retraite pour aider les seniors dans les actes d...

Lire la suite