Demande urgente

Votre message a été envoyé avec succès. Nous le traiterons dans les plus brefs délais.

Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com


    Top articles


    La perte auditive : une pathologie répandue chez nos seniors

    mis en ligne le 08/09/2016 à 20:19:15 par Jeanne

    La perte auditive : une pathologie répandue chez nos seniors

    a -A +


    Chez les personnes âgées, la troisième pathologie chronique la plus courante est la perte d’audition, sachant que les deux premières sont : l’arthrite et l’hypertension. La perte auditive affecte beaucoup le moral et la santé des seniors malentendants.

    La perte auditive affecte beaucoup le moral et la santé

    Les adultes de 50 ans et plus qui ne sont pas traités pour la perte auditive sont plus aptes à la dépression, l'anxiété, les colères, la frustration, les instabilités émotionnelles. Tous ces symptômes, dus au manque de traitement, engendrent généralement un isolement social. Christophe Micheyl, chercheur faisant partie de l’équipe de Starkey France (leader des solutions auditives), a annoncé: “On sait que la perte auditive a un impact néfaste sur la santé en général, notamment sur des pathologies comme Alzheimer, la dépression”.  Starkey a donc publié un guide d’information sur les sujets liés à l’audition. Il explique tous les types de perte d’audition, leurs causes, les facteurs de risque ainsi que les conséquences d’une absence de traitement. Il démontre également qu’une personne sur trois, âgée de 60 ans et plus, a des problèmes d’audition.

    Un étude prouve le lien entre la perte auditive et la démence

    Le professeur Frank Lin a réalisé plusieurs études afin de mettre en évidence l’impact de la perte d’audition sur la démence et la dégradation des fonctions cognitives chez le senior qui en est atteint. Ses recherches se sont déroulées au centre John Hopkins aux Etats-Unis. La dernière étude de l’Inserm datant d’avril 2015, faite par le professeur Lin, souligne d’un côté la rapidité de la dégradation cognitive chez les personnes malentendantes et non appareillées, et de l’autre côté la réduction de cette dégradation cognitive chez les personnes appareillées qui pourrait être identique aux personnes normo-entendantes. De plus, il a été analysé que les seniors malentendants ont une plus forte probabilité de démence puisque plus le degré de gravité de la perte d’audition augmente, plus la dépression et les troubles émotionnels ou mentaux augmentent également. Voici le constat:

    • Une personne âgée avec une perte auditive légère a deux fois plus de risques de présenter des signes de démence par rapport à une personne normo-entendante.
    • Une personne âgée avec une perte auditive moyenne à trois fois plus de risques de présenter des signes de démence
    • Une personne âgée avec une perte auditive sévère à quatre fois plus de risques de présenter des signes de démence



    Partagez cet article sur les réseaux sociaux



    Se faire rappeler
    Vous recherchez un logement disponible ?
    Un conseiller vous rappelle
    gratuitement et sans engagement en 24h
    Etape suivante >
    Vous recherchez :
    Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

      Inscription à la newsletter de logement-seniors.com



      Ces articles vous interesseront