Un EHPAD en Isère crée un service d’urgence pour les seniors en attente d’une place en maison de retraite

mis en ligne le 18/05/2016 par Michele

Un EHPAD en Isère crée un service d’urgence pour les seniors en attente d’une place en maison de retraite

C’est tout nouveau. Depuis le 2 mai, les seniors de Bourgoin-Jallieu bénéficient d’un service spécial pour leur venir en aide pendant qu’ils attendent une place en maison de retraite.

Une initiative de l’Ehpad Jean-Moulin

Face à l’augmentation du nombre de seniors en France, l’Ehpad Jean-Moulin a eu l’idée d’augmenter son volume d’accueil en créant une cellule d’urgence. L’hôpital Pierre Oudot, dont dépend l’Ehpad, a mis en place un espace d’accueil des seniors en souffrance. Cet espace constitué de 15 lits, a pour objectif de recevoir les seniors qui n’auraient pas encore de place en maison de retraite mais dont l’état de santé dégradé nécessite des soins quotidiens. Les services à domicile sont parfois insuffisants et lourds pour l’aidant. Au lieu d’abandonner ses seniors chez eux, au risque de voir leur santé se dégrader encore plus, cet Ehpad en Isère, avec la collaboration de l’hôpital, permet à 15 seniors d’occuper un lit pendant une durée de 90 jours. 

Pour réaliser ce projet, l’initiative est financée conjointement par l’ARS et le Conseil Départemental. Ce sont 6 postes qui ont dû être créés pour répondre à ce besoin. Parmi ces postes, l’hôpital offre au service Ehpad d’urgence, une psychologue et plusieurs infirmiers.

Un système transitoire novateur

De manière générale, un senior doit attendre entre 12 et 18 mois pour que, une fois son dossier complet et accepté, il puisse enfin emménager dans son nouvel environnement. Une période beaucoup trop longue si l’on considère que pour être accepté dans un Ehpad, il faut avoir un état de santé préoccupant. En créant cette cellule d’urgence, l’Ehpad Jean-Moulin lance un nouveau concept de période transitoire. Il est important de noter que ce service accueille uniquement des urgences non médicales et plutôt d’ordre social. Il ne vient donc pas remplacer une hospitalisation pour dégradation physique. Au contraire, il a vraiment pour but de faire patienter les seniors qui auraient un passé médico-social avéré.

La ville de Bourgoin-Jallieu en Isère compte 4 Ehpad, pourtant ce nombre n’est pas suffisant pour porter secours à nos aïeux. En réalisant cette cellule d’urgence, ce sont 15 seniors qui, tous les 3 mois, pourront bénéficier d’un bon service de soins et être remis d’aplomb en attendant de pouvoir intégrer un logement en Ehpad. 


Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons