Comment faire face au turnover du personnel soignant en EHPAD?

mis en ligne le 23/08/2019 par Michele

Comment faire face au turnover du personnel soignant en EHPAD?

Le Turnover en EHPAD est l’un des facteurs qui impacte le plus sur la qualité des services en EHPAD ainsi que sur les coûts des prises en charge. Beaucoup d’établissements ont des difficultés à faire face au turnover du personnel soignant.

Selon l’étude de DREES de 2018, 1 établissement sur 2 rencontre des difficultés à recruter son personnel soignant. Le turnover est de 52.5% pour les infirmiers et de 48.3% pour les aides-soignants. Les EHPAD privés sont les plus concernés.

Le turnover du personnel soignant en EHPAD : Causes et conséquences

Les causes du turnover en EHPAD

Le principal problème du turnover EHPAD provient du manque d’attractivité de l’emploi. Cependant, plusieurs aspects sont également à prendre en compte afin d’expliquer les problèmes de turnover en EHPAD :

  • La rémunération du personnel
  • Le pouvoir d’achat
  • Les plages horaires
  • Les plannings
  • La charge de travail
  • L’effectif
  • L’environnement de travail
  • Les possibilités d’évolution de carrière
  • Les formations

Tous ces facteurs sont à prendre en compte pour faire face à ce turnover.

Autre point : le salaire infirmier et le salaire aide-soignant sont aussi des aspects à prendre en compte. Souvent, les personnes en recherche d’emploi privilégient un travail dans un service hospitalier qui propose de meilleures rémunérations et qui se trouve dans la même zone géographique. En effet, la zone géographique a un impact puisqu’il est plus difficile de recruter un médecin coordonnateur dans les milieux ruraux contrairement aux villes où ceux sont les aides-soignants.

L’âge du personnel soignant est aussi l’un des facteurs qui entraîne ce turnover. Plus ils prennent de l’âge (entre 45 et 50 ans), plus il y a de probabilités de départ. Cela est parfois dû à une meilleure offre dans un autre établissement ou dans un hôpital.

Les conséquences du turnover en EHPAD

Le turnover du personnel soignant entraîne de nombreuses conséquences sur le quotidien en EHPAD :

  • La qualité du service. Durant une certaine période, les aides-soignants et les autres personnels doivent travailler en sous-effectif. Il est aussi difficile pour les personnes âgées de se retrouver quotidiennement face à une nouvelle aide-soignante. Cela peut même impacter sur leur condition physique et psychologique du fait du renouvellement du personnel.
  • Interruption de la continuité des soins, le lien entre le résident et le personnel
  • Surcoût pour l’EHPAD qui doit recruter des intérimaires pour combler l’absence. Ceci implique aussi un temps de formation des nouvelles recrues

Lutter face au turnover en EHPAD : les meilleures solutions

Il existe des solutions qui pourraient permettre d’éviter le turnover élevé et de fidéliser le personnel soignant en EHPAD :

  • Mettre en place des avantages pour augmenter le pouvoir d’achat du personnel comme : les tickets restaurants, les chèques emploi service universel, un service de transport pris en charge par l’employeur.
  • Renforcer les avantages liés à la protection sociale comme : la subrogation, les systèmes de prévoyance, les assurances complémentaires-santé… Ce sont d’excellentes alternatives pour essayer de fidéliser le personnel en EHPAD. Il est donc important que le système puisse proposer des solutions avantageuses à tous les employés en EHPAD afin que ces derniers puissent réaliser de meilleures prestations et rester le plus longtemps possible dans le service.
  • Améliorer les conditions de travail au sein de l’établissement. Pour cela, il existe des solutions simples comme la fixation des rôles : chacun doit savoir exactement ce qu’il a à faire afin d’éviter les conflits au travail qui entraînent des démissions. Il est aussi possible de privilégier le travail en binôme qui est très efficace dans ce type d’établissement.
  • Revoir le niveau de salaire et le renforcement de l’encadrement des résidents peuvent réduire le turnover. L’argument salarial aurait un impact sur les aides-soignants mais très peu chez les infirmières. Ceci s’explique notamment par le fait qu’elles touchent 40% de plus. En revanche, un manque de souplesse en ce qui concerne le salaire EHPAD ou les congés entraîneraient naturellement un turnover EHPAD plus élevé.
  • Améliorer la qualité aurait un impact sur le départ des infirmiers, avec un élargissement de l’encadrement. L’EHPAD accueille de plus en plus de personnes âgées avec un GIR 2 ou 3, ce qui influenceraient leur départ. Il est supposé que la perte d’autonomie implique plus de soins de nursing au détriment des soins techniques. Il y a également un choix de mode de vie : chaque année 6% des infirmiers en EHPAD opte pour un nouveau mode d’exercices (libéral, hôpital).

Concernant les aides-soignantes, les départs sont liés à la distance « domicile-travail ». La taille de la résidence aussi car au sein d’une petite structure, il est plus aisé de crée une certaine proximité avec le directeur, qui reste à l’écoute de ses salariés.

Il est donc important de faire face car le turnover en EHPAD a aussi un impact sur la qualité de vie, la prise en charge des résidents et la cohésion d’équipe, le relationnel.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Profile Michele
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele