Le guide pour sécuriser vos investissements immobiliers

mis en ligne le 08/10/2021 par Jeanne

Le guide pour sécuriser vos investissements immobiliers

 

 

Comment faire pour investir dans l'immobilier sereinement ?

Un placement immobilier n'est pas à prendre à la légère. Afin de limiter les risques, voici quelques conseils qui vous permettront d'y voir plus clair.

- Un secteur géographique porteur : à l'aide de recherches et d'études de marché, vous allez devoir choisir le secteur géographique qui représente le moins de risques pour votre investissement immobilier. Certains indicateurs importants comme l'attractivité de la ville, une ville dynamique l'accroissement de la population, les infrastructures, les transports, le bassin d'emploi... sont évidemment à prendre en compte pour établir votre choix. Prenez soin de bien connaître l'attractivité du quartier et la plus ou moins forte demande qui s'en dégage. Ainsi, les prix d'achat, mais aussi de loyer risquent de varier en fonction de ces critères.

- Penser "investissement" avant tout : il est souvent contre-productif pour le futur propriétaire de construire un projet immobilier basé sur un bien que l'on aime. Les investisseurs immobiliers ayant réussi à gagner rapidement de l'argent ont privilégié l'achat d'un bien facilement louable, trouvant facilement preneur et vous garantissant un loyer tous les mois.

- Diversifier ses investissements : varier les villes, les quartiers, les surfaces habitables, est la meilleure manière pour limiter les risques liés à l'investissement immobilier.

- Penser défiscalisation plutôt que rentabilité : pour un propriétaire, une rentabilité comprise entre 3 et 4 % est amplement suffisante pour son investissement immobilier. Il ne faut pas oublier que défiscaliser est aussi un avantage pour vous (vous gagnez de l'argent en payant moins). Ainsi, il est très important de choisir le dispositif de défiscalisation qui vous convient le mieux avant de penser à une trop forte rentabilité.

- Bien choisir son locataire : le choix du locataire est primordial, au même titre que le reste. Le propriétaire doit avoir la certitude que le locataire potentiel va payer son loyer chaque mois, et qu'il ne provoquera pas de dégradations dans votre bien. Pour cela, vous devez demander un dossier aux locataires souhaitant occuper votre bien, indiquant les revenus des garants.

- Accorder sa confiance à une agence immobilière professionnelle : déléguer les démarches administratives à une agence immobilière vous permettra de consacrer votre temps à d'autres activités. Celles-ci ont les compétences pour vous accompagner et vous faire gagner du temps, moyennant entre 5 et 10 % des loyers charges comprises. De plus, pour le locataire, une annonce provenant d'une agence immobilière est plus digne de confiance qu'une annonce émise par un particulier. Ainsi, vous aurez plus de candidatures de locataires et votre choix se portera plus facilement vers un locataire digne de confiance.

- Souscrire une garantie locative : moyennant un tarif variant entre 1,5 à 2,5 %, une garantie locative vous permettra d'obtenir le montant de vos loyers impayés (jusqu'à 70 000 € cumulés), ainsi que le montant des dégradations causées par votre locataire (jusqu'à 7 700€).

Vous souhaitez investir sans risque ? Obtenez la liste des résidences à l'investissement et recevez notre guide de l'investisseur 2021 

Est-il encore intéressant d'investir dans l'immobilier (maison et appartement) ?

L'investissement immobilier est depuis des années la solution de placement favori des Français. Stable sur le long terme, il permet de se constituer à la fois un patrimoine immobilier associé d'une rente chaque mois, tout en profitant d'avantages fiscaux (loi Pinel et Censi-bouvard).

Bien pensé stratégiquement, l'investissement locatif s'avère être un bon choix, puisqu'il peut apporter une rentabilité moyenne estimée entre 5,5 et 6 % en grandes métropoles, sur de petites surfaces. Ainsi, l'emplacement du logement (studio ou T2) en grande ville reste l'investissement le plus sûr.

Bien gérer ses réductions d'impôt passe par un choix de fiscalité optimal. Pour cela, il est préférable de se faire conseiller par un professionnel, afin de choisir le meilleur dispositif de défiscalisation en fonction de votre situation. Cela vous évitera de payer trop d'impôts en fonction de vos revenus fonciers.

Autre avantage de l'investissement locatif : il est le seul placement financier qui vous permet d'acquérir du patrimoine grâce à l'effet de levier du crédit. En effet, vous avez la possibilité de souscrire à un prêt immobilier pour réaliser l'achat de votre maison ou appartement. Ainsi, la valeur de votre patrimoine immobilier est supérieure à ce que vous auriez investi dans une action par exemple, ce qui à long terme vous procurera une meilleure rente. Cela permet aussi d'amortir en partie votre taux d'intérêt.

 

Où investir dans l'immobilier locatif en France ?

Afin de savoir quelles sont les villes fançaises les plus attractives à l'investissement, vous pouvez consulter notre guide qui traite le sujet.

 

Escroqueries à l'investissement immobilier : nos conseils pour défendre vos intérêts

L'investissement immobilier est une pratique qui, si elle est bien menée, peut s'avérer très rentable sur le long terme. Mais ce type d'investissement peut amener à quelques mauvaises surprises. Depuis l'ère du numérique, les personnes victimes de tentatives d'escroquerie se multiplient. Les techniques utilisées par les malfaiteurs sont de plus en plus élaborées et piégeuses.

La majorité des cas d'escroquerie recensés proviennent de petits escrocs. Dans cette situation, les victimes n'hésitent pas à engager des poursuites en justice. Mais lorsqu'il s'agit de tromperies émises par des institutions comme les banques, les promoteurs ou encore les conseillers en gestion de patrimoine, les victimes s'abstiennent souvent quant à la transmission de leur dossier en justice. Ils ont le sentiment de ne pas faire le poids face à ces institutions, mais détrompez-vous, vous avez des droits à faire valoir. Explications.

À qui signaler une escroquerie en ligne ?

Dans un premier temps, si vous faites face à une escroquerie immobilière sur Internet, nous vous conseillons de la signaler sur le site de l'Etat "internet-signalement.gouv.fr". Vous pouvez également contacter la DGCCRF, qui est compétente pour mener une enquête à l'aide d'une police spécialisée.

Comment monter un bon dossier juridique ?

Afin de faire face juridiquement à de gros groupes, voici quelques conseils :

- Travailler en équipe : il est courant que lorsque vous êtes victime d'une escroquerie, des centaines voire des milliers d'autres personnes sont dans votre cas. Dans ce cas, il est important de créer une association ayant pour objectif commun d'engager une action au tribunal contre X. A plusieurs, vous aurez plus d'impact dans l'esprit des jurés. Cela n'empêche pas de mener une plainte individuelle, accompagné d'un bon avocat, mais ce sont en général des procédures longues, coûteuses et aléatoires.

- Soliciter le médiateur de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) : il est en compétence de signaler et contrôler les institutions qui exercent des pratiques suspectes. Il peut également les sanctionner.

- Soliciter les médias : faire parler de soi grâce aux médias (presse et réseaux sociaux) est devenu une manière courante afin de mettre la pression à son "adversaire" grâce à la visibilité qu'ils peuvent apporter. Ils peuvent aussi vous donner un avantage si vous obtenez les faveurs de l'opinion publique. L'enseigne, elle, perd en image de marque, ce qui joue en votre faveur.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Jeanne

Après avoir travaillé 20 ans dans le secteur médico-social, Jeanne a rejoint l'équipe de Logement- seniors en 2015. Experte sur le domaine de la santé des seniors et du bien vieillir, elle rédige chaque semaine des dossiers et des actualités destinés à informer les personnes âgées et leurs proches.

> Voir tous les articles de Jeanne
Vous recherchez à investir ? Nous référençons plus de 30 programmes d'investissement.