Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    L’incontinence chez les seniors : explications, causes et traitements


    L’incontinence chez les seniors : explications, causes et traitements

    a -A +


    L’incontinence touche au moins 2.6 millions de seniors de plus de 65 ans en France selon l’Assurance maladie. L’incontinence urinaire se traduit par une perte involontaire des urines. Tous les seniors peuvent souffrir d’incontinence mais les femmes sont les plus touchés. L’incontinence affecte profondément la qualité de vie des seniors mais des traitements et des protections existent.

    Qu’est-ce que l’incontinence ?

    L’incontinence urinaire touche en moyenne 1/3 des femmes entre 70 et 75 ans, près de 7% des hommes de 65 ans et plus de 28% des hommes de plus de 90 ans. L’incontinence est une conséquence du vieillissement qui se traduit par une dégénérescence naturelle des fibres musculaires de la vessie et des sphincters.

    Il existe 4 formes d’incontinence urinaire qui sont :

    • L’incontinence liée à un effort physique qui est la forme la plus fréquente. Les fuites, souvent peu abondantes au début, peuvent devenir de plus en plus fréquentes et de moins en moins contrôlables,
    • L’incontinence par regorgement provoqué par une vessie distendue. Cette forme est la plus courante chez les hommes,
    • L’incontinence par impériosité provoque des envies pressantes d’uriner,
    • Et l’incontinence mixte. Un senior peut souffrir de deux formes d’incontinence présenté ci dessus en même temps.

    Les causes d’incontinence chez les seniors

    L’incontinence est principalement due à une modification du fonctionnement de la vessie, souvent une hyperactivité urinal, ainsi qu’un déficit des sphincters urinaires. D’autres facteurs peuvent provoquer ou aggraver l’incontinence comme le fait d’être alité, d’avoir des troubles moteurs ou encore l’arrivée dans un nouvel environnement inconnu ou mal adaptés. En maison de retraite, par exemple, le changement de lieu, la perte de repères, la maladie et la perte progressive d’autonomie peuvent déclencher l’incontinence urinaire.

    Choisir une maison de retraite autorisant les résidents à aménager leurs chambres et proposant des activités et des ateliers pour maintenir l’autonomie peut aider à limiter les perturbations.

    Comment traiter l’incontinence urinaire ?

    Il existe plusieurs solutions pour traiter l’incontinence des personnes âgées. Dans un premier temps, il est conseillé de limiter la consommation de boissons aux effets diurétiques comme l’alcool, le thé ou le café, d’avoir un régime alimentaire équilibré et une activité physique régulière. En effet, le surpoids ou le tabagisme peuvent aggraver les symptômes. Les personnes atteintes d’incontinence doivent consulter un médecin généraliste pour trouver des solutions adaptées et personnalisées selon les antécédents et les symptômes. D’autres médecins peuvent être utiles :

    • Un médecin réadaptateur peut aider les seniors à adapter l’environnement du senior
    • Un urologue peut aider à prendre en charge l’incontinence et les pathologies liées
    • Un gériatre assure une prise en charge globale
    • Un psychologue peut aider à régler certaines troubles

    Les traitements peuvent prendre différente forme :

    • Les traitements médicamenteux comme les anticholinergiques adaptés à l’incontinence par impériosité et les alphabloquants pour les hommes atteints d’hypertrophie de la prostate
    • Les traitements chirurgicaux. Ils sont accessibles à tous âges
    • La rééducation périnéale est une solution adaptée à l’incontinence liée à l’effort ou à l’incontinence mixte.
    • Les protections. Elles absorbent les fuites et les odeurs et peuvent prendre différentes formes comme les slips absorbants, les sous-vêtements jetables ou encore les étuis péniens pour les hommes. Le cout des protections peut être pris en charge en partie par l’APA ou par la PCH.

    Notez cet article :
    (1 vote)


    Ces articles vous interesseront

    La vaccination des seniors
    La vaccination des seniors

    Il est important de prendre soin de sa santé. Parmi les solutions envisagées, il y a la vaccination. Les...

    Se faire rappeler