Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    La vaccination des seniors


    La vaccination des seniors

    a -A +


    Il est important de prendre soin de sa santé. Parmi les solutions envisagées, il y a la vaccination.

    Les seniors représentent une catégorie de la population fragile, avec les enfants. Il est important d’être vigilant quant aux vaccins réalisés et aux réactions. Les personnes âgées sont concernées par l’immunosénescence, c’est-à-dire, le vieillissement des défenses naturelles de l’organisme.

    La vaccination des seniors, une protection

    Selon les études menées, la vaccination serait importante pour plusieurs raisons :

    • La protection contre les infections, la prévention face aux éventuelles complications,
    • La fragilisation des défenses immunitaires sont fragilisées avec l’âge, les personnes âgées sont donc plus sensibles aux infections
    • La production des anticorps nécessaires pour combattre la maladie. En effet, la séroconversion est plus longue chez les seniors. Il s’agit de la phase d’une maladie infectieuse durant laquelle les anticorps apparaissent dans le sang
    • C’est une question de santé publique puisque la vaccination permet l’éradication de certaines maladies

    Quels vaccins pour les seniors ?

    Parmi les vaccins, nous avons les 3 vaccins « universels », DTP, particulièrement recommandés pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Un rappel est conseillé à 65 ans puis tous les 10 ans. Il s’agit de :

    • Diphtérie dont 2/3 des plus de 65 ans ne seraient pas protégés. Maladie causée par différentes espèces de corynébactéries du complexe diphtheriae. Il existe 2 types, la diphtérie cutanée et la diphtérie respiratoire.
    • Tétanos : Le tétanos est provoqué par une bactérie, Clostridium tetani, qui affecte le système nerveux et provoque des paralysies musculaires douloureuses. Sous différentes formes, la plus grave est la forme généralisée, beaucoup plus fréquentes dans les pays développés. 30 cas sont recensés par an dont les ¾ concernent des personnes âgées de plus de 70 ans. 20% de ces cas sont suivies par un décès chez les personnes non protégées. Il est obligatoire de se vacciner depuis 1952 mais près des ¾ des personnes âgées ne le sont pas.
    • Poliomyélite, également appelé malade de Heine-Medin. Maladie aigüe et contagieuse, provoquée par un virus, le poliovirus, qui envahit le système nerveux et pouvant entrainer une paralysie irréversible en quelques heures. Sous le contrôle de l’OMS n un programme mondial a été lancé pour éradiquer cette maladie. Le dernier cas connu en France date de 1989. La vaccination a été rendue obligatoire en 1964 mais 20% des personnes âgées de plus de 50 ans ne le sont toujours pas.

    D’autres vaccins sont recommandés. Entre autres :

    • Le pneumocoque est une bactérie dans les voies respiratoires responsable d‘infections comme la pneumonie, otite, sinusites…Avec plus de 130 000 cas par ans, cette maladie entraine 6 000 à 13 000 décès 40% des personnes touchées ont plus de 65 ans. Les personnes âgées souffrant de diabète ou souffrant d’insuffisance cardio-respiratoire sont des personnes à risque. Ce vaccin est à associé au vaccin contre la grippe.
    • Le zona : la vaccination des seniors contre le zona est fortement recommandée. 230 000 cas sont comptabilisés par an dont 10-20% sont sujets à des complications. Maladie infectieuse caractérisée par des éruptions cutanées, le zona se manifeste par des douleurs, de la fatigue et une éruption cutanée accompagnée de fièvre.
    • La coqueluche :  Maladie contagieuse, la coqueluche provoque des quintes de toux fréquentes et prolongées. C’est le résultat d’une infection respiratoire due à la bactérie Bordetella pertussis. La coqueluche se transmet par voie aérienne. Un rappel est à faire tous les 10 ans
    • Grippe : Maladie saisonnière, son vaccin est vivement recommandé pour les plus de 65 ans., particulièrement pour les seniors en établissement de santé du fait du risque de contamination plus élevée. L’administration de ce vaccin est annuelle avant la période de grosses épidémies, soit en septembre ou octobre. La grippe est causée par une maladie due à de virus influenzae. Il existe 3 types : A, B et C. Les deux premières étant les plus fréquentes. La grippe A (virus H1N1) est la plus virulente. Les principaux symptômes de la grippe sont les éternuements, la toux, le nez bouché, l’extrême fatigue, les frissons et forte fièvre. Très contagieuse, il est fortement conseillé, dès les premiers symptômes de rester chez soit 4 jours, afin de réduire le nombre de personnes infectées.

    La vaccination contre la grippe chez les seniors

    Avec l’âge, certaines maladies deviennent un danger, c’est le cas de la grippe. Plus de 90% des décès liés à la grippe surviennent chez les seniors âgés de plus de 65 ans. La grippe peut évoluer, vers la pneumonie, maladie grave. C’est pourquoi la vaccination contre la grippe est recommandée. Son efficacité est variable d’une année à l’autre. Il faut compter 2 semaines pour une efficacité optimale. Le vaccin contre la grippe est vivement recommandé chez les personnes âgées afin de réduire les risques de complications graves et les décès.

    Il est donc important de communiquer sur le sujet afin d’expliquer l’impact sur le quotidien des personnes âgées. Dans ce sens, l’action des professionnels de santé comme le médecin traitant, la pharmacienne est importante. L’idée est de fournir des informations claires pour aider la personne âgée dans sa décision.

    Des études ont été menées concernant la vaccination contre la grippe, les seniors âgées de plus de 65 ans sont plus réticents à se faire vacciner lorsqu’ils estiment en bonne santé ou à la suite d’une mauvaise expérience passée. 22% ne se considèrent pas être sujet à contracter la grippe.

    Communiquer autour de la vaccination des seniors

    Enjeu de santé publique, la communication reste le levier principal pour informer les seniors et leur proche.

    Plusieurs axes sont possibles pour communiquer avec les personnes âgées :

    • Prendre son temps, être disponible
    • Répondre aux questions ou faire face aux idées reçues
    • S’assurer de sa compréhension
    • Fournir un support de communication comme une brochure d’information, faire part des témoignages
    • Intégrer un tiers dans la démarche
    • Mettre en place des rappels (mail, SMS, courrier, carnet de vaccination)

    La vaccination des seniors passe par l’information et la prévention. L’idée est de se concentrer sur les vaccins utiles et nécessaires aux personnes âgées. Les rappels de vaccination sont recommandés dès 65 ans.

    Quant aux seniors voyageant à l’étranger, il est important de demander conseil auprès du médecin traitant afin de connaitre les vaccins recommandés ou obligations en fonction de la destination.

    La vaccination en EHPAD

    La vaccination du personnel soignant des EHPAD

    Le personnel des établissements médico-social, notamment en EHPAD, sont soumis à une obligation de vaccination : la DTP, l’hépatite B. Dans le cas où cette vaccination est justifiée par un risque professionnel, elle est à la charge de l’employeur.

    Pour être dispensé, un certificat médical attestant une contre-indication est demandé.

    La vaccination des résidents en EHPAD

    La vaccination des résidents en EHPAD se fait dès l’admission en lien avec le médecin traitant. Il est donc nécessaire de se renseigner sur le statut vaccinal à la préadmission, notamment à l’aide du carnet de vaccination.

    Le personnel de l’EHPAD se doit :

    • De surveiller les personnes âgées résidents : infections respiratoires, grippes
    • D’informer : le résident, ses proches

    Il est donc important de prendre soin de sa santé. A ce jour, le vaccin reste un moyen, dans une certaine mesure, de préserver sa santé.

    Notez cet article :
    (0 vote)


    Ces articles vous interesseront

    L’accueil de jour en ehpad
    L’accueil de jour en ehpad

    L’accueil de jour permet aux personnes âgées de plus de 60 ans d’aller en maison de retraite le temps...

    Se faire rappeler