Adaptation de l'habitat et maintiens à domicile

mis en ligne le 25/04/2019 par Michele

Adaptation de l'habitat et maintiens à domicile

les 4 réflexes pour réussir son projet !

Le gouvernement, à travers la concertation Grand âge et autonomie”, fait de grandes avancées sur la question de l’adaptation de notre société au vieillissement de la population. Parmi les initiatives proposées, nombreuses concernent le maintien à domicile. Si 85% des personnes interrogées souhaitent vieillir chez elles, il faut les accompagner dans cette voie, souvent semée d'embûches : notamment sur l’adaptation du logement.

Voici, sur ce sujet, quelques réflexes à adopter pour entreprendre la sécurisation de son logement

Réflexe N°1 : Premiers travaux de rénovation et sécurisation : anticiper plutôt que réagir !

Lorsqu’une décision est prise de lancer les premiers travaux de sécurisation, on distingue deux cas de figures totalement différents :

  • Lorsqu’une personne souffre soudainement d’un handicap, les travaux sont immédiatement pris en charge pour que la personne puisse continuer à vivre normalement malgré la découverte de cet handicap.
  • Et dans l’autre cas de figure, et les statistiques le prouvent, c’est souvent après un premier accident qu’interviennent les premiers travaux de sécurisation du domicile…

De nombreux accidents pourraient donc être évités en anticipant les travaux. Pour adapter son domicile, il peut être pertinent d’y réfléchir à partir de 65 ans. C’est à partir de cet âge que les statistiques de chutes mortelles progressent...

Réflexe N°2 : Se renseigner sur les aides financières disponibles selon sa situation

S’il on a du temps (notamment si le premier réflexe a été respecté), il est plus simple de bien se renseigner sur toutes les aides disponibles pour aider à la réalisation des travaux.

Allocation personnalisée d’autonomie, subvention de l’ANAH, aides des caisses de retraite, aide au retour au domicile après une hospitalisation… De nombreuses aides existent. Certes, des critères sont exigés (niveau de dépendance, niveau de ressources, montant des travaux…) ; mais cela vaut le coup de bien se renseigner.

Réflexe N°3 : Se concentrer sur la salle de bains, la cuisine et les escaliers

La majorité des chutes se passent dans la salle de bains, la cuisine et les escaliers.

C’est donc sur ces différents espaces de vie qu’il faut concentrer les efforts.

Pour les autres pièces (chambre, salon, etc.), cela ne demandera pas de lourds travaux mais juste un travail d’aménagement.

Les travaux de la salle de bains concernent essentiellement l’installation de barres d’appui, le remplacement de sa baignoire par une douche à l’italienne et la mise en en place de tapis antidérapants.

Pour les escaliers, il s’agira d’installer un monte-escalier électrique ou manuel, voir un ascenseur privatif.

Enfin, pour la cuisine, elle sera adaptée pour être à hauteur de main (50 à 60cm), avec des robinets avec mitigeur thermostatique, et une surface antidérapante.

Réflexe N°4 : Comparer avant de choisir

Lorsque la décision est prise d’entamer les travaux, vient la réflexion sur le choix des prestataires. Choisir un artisan ou une société spécialisée peut devenir compliqué tant l’offre de service et tarifaire peuvent varier.

Pour maximiser les chances de faire le bon choix, il est conseillé de comparer les devis sur des critères équivalents. Le site bonjoursenior.fr est spécialisé sur le sujet, avec une large gamme de produits et services dédiés aux seniors. 

Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Profile Michele
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Besoin d'une aide à domicile ? Nous référençons plus de 3000 agences de services à domicile.

Ces articles vous intéresserons