La formation des proches aidants

mis en ligne le 22/01/2018 par Michele

La formation des proches aidants

On dénombre 8.3 millions de proches aidants en France. L’évolution démographique, le vieillissement de la population, ainsi que l’augmentation de personnes atteintes d'une maladie chronique risque de faire gonfler ce chiffre dans les années à venir. Etre proche aidant, c’est aider quotidiennement une personne de son entourage en état de dépendance ou de perte d’autonomie. Pour remplir cette fonction, des formations sont mises à la disposition des aidants. Cette tâche, d’une durée moyenne de 4 ans, requiert certaines connaissances et pratiques que peu d’entre eux maîtrisent.

Pourquoi suivre une formation ?

On estime que près de 80% des aidants familiaux ont assumé ce rôle sans en être préparé. Pourtant, selon un sondage Ifop-Synerpa de 2017 « 91% des français estiment qu’une formation est nécessaire pour s’occuper d’un parent âgé ». Les formations n’ont pas but d’apprendre aux aidants toutes les procédures de soins, ou chaque détail du matériel utilisé mais plutôt de l’informer sur la maladie, le suivi et les gestes nécessaires pour lui venir en aide quotidiennement. Un proche aidant doit être prêt à assumer une charge affective, psychologique, physique et financière. Les formations lui permettent de mettre an place un plan d’action et d’éviter tout risque d’épuisement et d’isolation.

Les modules de la formation 

Les formations, de 12 à 18h en moyenne, proposent des modules adaptés aux différents besoins des aidants. L’objectif des formations est d’acquérir des connaissances sur la maladie du proche, assurer une bonne relation entre l’aidant et le proche, aider l'aidant à rester organisé et préserver l’autonomie du malade.

Les modules changent selon le thème et le centre de formation, mais on retrouve souvent les points suivants :

  • Comprendre la maladie

Certaines maladies demandent des soins et des attentions particulières. L’aidant doit comprendre la maladie et son évolution, il pourra donc faire la différence entre un comportement naturel un comportement dû à la maladie. Il pourra aussi être informé sur les dispositifs existants.

  • Les gestes, posture et attentes

Ce module permet d’acquérir les bons gestes pour assurer le confort du proche mais aussi de l’aidant.

  • La relation d’aide au quotidien avec le proche

La formation permet de mettre en place un plan d’organisation entre l’aidant, le proche et les professionnels de santé. L’aidant sera informé sur ses droits et aides accessibles.

  • Concilier statut d’aidant et vie personnel

40% des aidants se sentent déprimés. Concilier un statut de proche aidant avec une vie personnelle et sociale voire professionnelle peut s’avérer être un vrai challenge. Prendre du temps pour soi est primordiale pour assurer le rôle d’aidant dans les meilleures conditions sans notion de culpabilité.  

Certains organismes proposent des formations en lignes tels que France Alzheimer. L’association complète ses formations avec des quizzs, des fiches de connaissances et des vidéos accessibles à tout moment.


Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1 votes
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.