L’accueil à temps partiel en EHPAD : un soulagement pour les proches aidants

mis en ligne le 17/05/2017 par Michele

L’accueil à temps partiel en EHPAD : un soulagement pour les proches aidants

Le domicile est un repère important pour les personnes âgées et il est parfois dur de le quitter au profit d’une maison de retraite médicalisée. Afin de conserver ce point d’ancrage, certains EHPAD ont ouvert un accueil de jour ou de nuit afin qu’elles reçoivent leurs soins quotidiens et qu’elles ne soient pas seules. Elles viennent donc pour passer la journée ou la nuit, puis regagnent leur domicile chaque jour.

L’accueil de nuit

L’accueil de nuit est un service que proposent certains EHPAD, permettant aux personnes âgées d’y résider seulement la nuit. Ainsi, elles passent la majorité de la journée dans leur propre logement et ne le quittent seulement le soir. C’est une solution qui permet de soulager les proches aidants du résident et d’apporter à ce dernier une présence rassurante. Durant ce séjour, l’EHPAD prend en charge la prise de médicaments, des repas et de la toilette. Dans 79% des cas, le transport est aussi compris dans l’accueil. De cette manière, la personne âgée part de chez elle en fin d’après-midi et revient le lendemain dans la matinée.

L’accueil de jour

Les personnes âgées peuvent aussi venir en maison de retraite le jour, où elles profiteront des animations, des repas et des loisirs pour ne pas rester seules la journée. Ces accueils de jour peuvent être spécialisés dans la prise en charge de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Dans ce cas, les malades suivent des ateliers de stimulation et reçoivent les soins nécessaires. C’est un moyen pour ces personnes de conserver leur autonomie le plus longtemps possible et leur vie sociale. Le transport est aussi pour la plupart du temps pris en charge par l’EHPAD, dans le cas contraire, une somme correspondant au transport est déduite du tarif journalier de la personne.

Comment financer les accueils à temps partiel ?

Le coût de l’accueil à temps partiel varie selon plusieurs critères. Le financement peut être pris en charge par la caisse de retraite, la mutuelle, l’assurance et dans certains cas, le Conseil départemental. Enfin, l’APA, en fonction du GIR du bénéficiaire, peut contribuer au paiement de l’accueil à temps partiel.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.