Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Les acouphènes : définition, causes et traitement


    Les acouphènes : définition, causes et traitement

    a -A +


    Près de 10 millions de Français sont touchés par les acouphènes. Parfois gênant voire insupportable pour plus d’un million d’entre eux, il existe des solutions pour soulager les acouphènes.

    Les personnes âgées font partie des personnes les plus touchées notamment due aux effets de l’âge. Que ce soit à domicile ou en maisons de retraite, des actions préventives sont mises en place.

    Les acouphènes : définition et causes

    Qu’est-ce qu’un acouphène ?

    Un acouphène est un trouble auditif et non une maladie. Il s’agit d’un dysfonctionnement des sensations auditives sans cause avec l’environnement externe.

    Dans 80% des cas, les acouphènes sont associés à d’autres troubles de l’audition.

    Il existe 2 types d’acouphènes :

    • Acouphènes subjectifs : représentant 95% des cas, les acouphènes subjectifs sont perçus par les personnes touchées et occasionnés par des facteurs psychiques
    • Acouphènes objectifs : ils sont visibles lors d’un examen auditif chez l’ORL. Généralement, ils sont provoqués par le passage du flux sanguin dans le cou et dans la tête ou proviennent de la contraction d’un muscle de l’oreille.

    Lorsqu’il ne s’agit pas d’une simple gêne, les acouphènes sont perçus par les personnes touchées comme des bruits parasites qui diffèrent d’une personne à une autre : pulsations, bourdonnements. Les acouphènes entraînent la plupart du temps : insomnie, difficulté de concentration, douleurs et devenir handicapant au quotidien.

    En effet, 7 millions de Français sont concernés par la déficience auditive dont 80% des seniors. La perte d’audition chez la personne âgée augmente le risque d’anxiété et de dépression. Cette déficience se traduit par une détérioration de la communication et des échanges avec ses proches pouvant entraîner un sentiment d’isolement, une vulnérabilité et un état dépressif.

    Une personne âgée sujette à une perte d’audition, risquerait 3 fois plus voire 4 fois plus de développer la maladie d’Alzheimer. Ces dernières années, nombreuses études mettent en évidence le lien entre es troubles auditifs et les troubles cognitifs.

    Il est conseillé de faire un bilan systématique annuel dès 60 ans.

    Les causes des acouphènes

    Identifier la cause des acouphènes permet de mettre en place le protocole de soins adapté. Parmi les causes principales des acouphènes, nous avons :

    • Le vieillissement : au fil des années, notre capital auditif dispose de cellules qui ne se régénèrent pas, apparaissent alors des dysfonctionnements auditifs comme l’acouphène. Ce phénomène est fréquent chez les plus de 50 ans.30% des personnes âgées de plus de 60 ans estiment ne plus entendre. Ce nombre passe à 70% chez les plus de 85 ans.
    • L’exposition au bruit : temporaire, faisant suite à un choc sonore (coup de fusil) ou un traumatisme sonore (concert, écoute musique à un volume très fort, exposition au bruit), il est nécessaire de mettre vos oreilles dans un endroit calme pour faire passer les acouphènes.
    • L’hyperacousie ou intolérance aux bruits : 8% de la population souffre d’hypersensibilité aux bruits
    • Un bouchon de cérumen empêchant les sons d’arriver au tympan
    • Les maladies comme l’otite, otospongiose (dégénérescence des osselets de l’oreille moyenne entrainant un dysfonctionnement de l’oreille et responsable de la surdité), diabète, le vertige de Ménière…
    • L’usage de certains médicaments sur le long terme comme les hautes doses d’acide acétylsalicyclique (aspirine) ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, certains antibiotiques, divers médicaments utilisés en chimiothérapie

    Les personnes à risque sont :

    • Les personnes âgées : le vieillissement peut entrainer une détérioration des mécanismes de l’audition
    • Les hommes seraient plus touchés
    • Les personnes exposées au bruit notamment dans leur métier (milieu industriel, camionneurs, mécaniciens automobiles), les habitants des villes ayant une forte densité de population

    Le traitement des acouphènes

    Avant de traiter les acouphènes, il faut déterminer la cause. Ceci passe par un examen par un audioprothésiste afin de mieux soigner la personne concernée.

    Même si l’acouphène est rarement grave, il est important de consulter rapidement dès l’apparition de symptômes.

    Prévenir les acouphènes

    Pour prévenir l’apparition des acouphènes, plusieurs solutions sont possibles :

    • Eviter l’exposition aux bruits forts ou porter des protections auditives pour minimiser le bruit
    • Eviter la prise abusive d’excitants (café, thé, soda) et la consommation d’alcool. Avoir une alimentation saine (solution complémentaire)
    • Pratiquer une activité pour évacuer le stress ou d’un sport
    • Porter des aides auditives : pour 80%, cela atténue les acouphènes
    • Privilégier un bruit de fond plutôt que le silence pour faciliter l’habituation
    • Signaler à votre médecin afin d’éviter la prise de médicaments ototoxiques pouvant amplifier votre acouphène

    Traiter les acouphènes

    • Les vasodilatateurs : A utiliser quand les acouphènes ont moins de 6 mois et que la cause n’a pu être déterminée. Ce médicament permet de dilater les vaisseaux sanguins dans le cerveau. Les vasodilatateurs augmentent l’afflux de sang et aideraient les cellules auditives agressées à se repérer. Toutefois, l'efficacité est controversée.
    • Masquer le bruit : C’est le résultat d’un traumatisme (maladie, traumatisme sonore) dont la cause a disparu mais qui reste en mémoire. Ces acouphènes durent plusieurs mois voire des années. L’ide st de faire oublier ce bruit à sa mémoire auditive. En cas de perte d’audition, un appareil auditif, le son amplifié étant plus fort que l’acouphène. Un générateur de sons peut être ajouté.
    • La thérapie acoustique avec une prise en charge pluridisciplinaire. Cette thérapie peut être utile lorsque l’acouphène altère la qualité de vie entrainant perte de sommeil et stress. Cette thérapie acoustique d’habituation (TAH) peut durer quelques mois ou 2 ans. Il s’agit de faire disparaître la gêne.Plusieurs spécialistes (ORL, audioprothésiste, psychologue) travaillent ensemble chacun apportant son expertise et son savoir-faire pour vous fournir les conseils pour masquer ce son.
    • Stimuler la mémoire auditive pour les acouphènes résistants. Indolore, la stimulation électrique a pour objectif de faire disparaitre le souvenir sonore gênant cause l’acouphène et de réorganiser la mémoire auditive. Des électrodes, placées au niveau des oreilles, envoient des courants électriques pendant 20 minutes dans le cortex cérébral.

    Les solutions contre les acouphènes en maison de retraite

    Lutter contre les acouphènes avec l’orthophoniste

    En maison de retraite, l’orthophoniste joue un rôle à plusieurs niveaux. Il s’occupe :

    • De la veille auditive fonctionnelle par un dispositif composé de bilan, le dépistage des troubles auditifs. Il est recommandé de vérifier avec la personne âgée dès son entrée en maison de retraite son acuité auditive
    • La rééducation adaptée au profil auditivo-cognitif pour réhabiliter, améliorer ou maintenir les capacités auditives
    • Des actions transdisciplinaires en en informant et échangeant avec les autres professionnels de la maison de retraite (gériatre, IDEC, le personnel soignant …)

    L’atelier d’animation auditive en maison de retraite

    Une vingtaine de maisons de retraite en Hauts-de-France, propose un atelier  pour stimuler l'audition avec l'équipe d'animation.

    Au travers d’un quiz composé de chansons populaires et de sons de la vie quotidienne, les résidences des maisons de retraite peuvent travailler leur audition. En collaboration avec un orthophoniste, l’atelier nécessite une réelle attention des personnes âgées pour reconnaître les sons ou les voix (par exemple l’eau qui coule lors de la douche). Les maisons de retraite participantes souhaitent ainsi maintenir les capacités auditives et lutter contre la rupture du lien social que peut entraîner la perte auditive.

    L’audition est un enjeu de santé publique compte-tenu du vieillissement de la population et des interactions entre la perte auditive et les fonctions cognitives.

    Notez cet article :
    (1 vote)


    Ces articles vous interesseront

    Se faire rappeler