La stimulation cognitive pour la maladie d’Alzheimer

mis en ligne le 21/11/2019 par michele

La stimulation cognitive pour la maladie d’Alzheimer

La stimulation cognitive ou de « mémoire » est le fait de préserver sa plasticité cérébrale, par le biais d’exercices conçus pour stimuler les zones du cerveau. Elle possède une approche pédagogique, tourné vers le psychologique et le social.

Avec l’âge le système cognitif comme la mémoire, l’orientation etc. se réduit et peut dans certains cas conduire à la maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives.

Les intérêts de la stimulation cognitive

Lorsqu’une personne âgée est atteinte de la maladie d’Alzheimer elle se retrouve directement impactée par la perte de ses fonctions cognitives, se traduisant pas des pertes de mémoire, d’orientation et de difficultés dans certains mouvements du quotidien.

La stimulation cognitive apparaît alors comme une thérapie non médicamenteuse, une alternative aux cachets, souvent conséquents pour les patients. Elle possède deux rôles, le fait de :

·  Limiter la progression au début de la maladie.

·  Retarder l’apparition de certains troubles.

Une aide essentielle pour les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, elle permet de les soulager dans leur quotidien et d’éviter un renfermement sur eux-mêmes.

Plusieurs exercices sont proposés pour réactiver certaines zones du cerveau, comme des jeux interactifs sur tablette, des jeux de manipulations/constructions pour renforcer la concentration, des activités créatives et l’écoute de musique qui permet aussi de développer la psychomotricité.

Une solution adaptée pour les proches aidants

Des programmes sur la stimulation cognitive existent, ainsi que des établissements proposant des services spécialisés dans la maladie d’Alzheimer, comme les maisons de retraite du groupe Almage, qui utilise cette solution pour aider les seniors mais aussi leurs proches aidants dans cette étape.

Des formations ainsi que des participations aux programmes de stimulation cognitive sont recommandées pour comprendre la maladie et effectuer ces exercices avec son proche malade. 


Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.