Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Le syndrome confusionnel chez les seniors


    Le syndrome confusionnel chez les seniors

    a -A +


    Le syndrome confusionnel touche, aujourd’hui, entre 10 et 15 % des personnes âgées. Souvent confondu avec la démence, ce syndrome peut entraîner un changement de comportement, une perte de repères ou encore des troubles de la concentration et de la vigilance.

    Qu’est-ce que le syndrome confusionnel ?

    Le syndrome confusionnel peut être dû à plusieurs facteurs :

    • Infectieux (infection urinaire, pneumonie…)
    • Médicamenteux
    • Cardiovasculaire (état de choc, embolie pulmonaire…)
    • Neurologique (AVC, traumatisme crânien, épilepsie…)
    • Métabolique (hypoglycémie, insuffisance rénale, déshydratation…)
    • Psychiatrique (dépression, stress, deuil…)
    • Généraux (intervention chirurgicale, trouble du sommeil, déficit sensoriel…)
    • Toxique (intoxication à l’alcool, à des drogues)

    Ces troubles peuvent entraîner une forte anxiété et agitation chez le patient.
    Les symptômes du syndrome confusionnel sont donc :

    • Un changement rapide du comportement (agressivité ou apathie)
    • Une perte des repères (désorientation dans le temps et dans l’espace)
    • Inversion du cycle du sommeil
    • Difficulté de concentration et trouble de la vigilance

    Diagnostique du syndrome confusionnel

    Les personnes de sexe masculin et ayant connu des troubles cognitifs ou des pathologies psychiatriques ont plus de chances d’être victime d’un syndrome confusionnel. Avec l’âge, les risques grandissent.

    Le diagnostic se base sur 4 facteurs qui sont :

    • L’arrivée brutale de symptômes
    • Des troubles de l’attention
    • Une désorganisation de la pensée
    • Des troubles de la vigilance

    Ce premier facteur permet de différencier le syndrome confusionnel avec la démence.

    Le dépistage peut se baser sur le CAM (Confusion Assesment Method), une méthode anglo-saxonne.

    Pour traiter le patient, il est nécessaire de trouver la cause du syndrome pour la corriger rapidement. Les personnes en état de confusion sont souvent dans l'incapacité de s’exprimer de façon rationnelle, il est donc nécessaire d’aller chercher des informations auprès du médecin traitant, de l’entourage ou de l’équipe médicale du patient si ce dernier est en établissement pour personnes âgées.

    Traitement du syndrome confusionnel

    Une hospitalisation est nécessaire seulement si le pronostique vitale est engagée, s’il est impossible de faire des examens complémentaires, si les mesures déjà mises en place se révèlent inefficaces ou si la qualité des soins ne peut être assurée par l’équipe médicale et/ou les proches du senior. Le suivi médical doit être particulièrement consciencieux si le patient :

    • Est âgé de plus 75 ans
    • Souffre de polypathologie (sois plus de 3 pathologies chroniques)
    • Le diagnostic a été tardif

    Il est conseillé de débuter par une prise en charge non médicamenteuse. Pour ce faire, le patient :

    • Doit être dans un environnement approprié, sécurisant et rassurant (avec des objets personnels)
    • Ne doit pas être dans l’obscurité totale la nuit
    • Doit être mobile
    • Doit être suivi par une équipe médicale ou un proche aidant pour pouvoir communiquer et être apaisé

    Si cette prise en charge n’est pas effective, une intervention médicamenteuse courte (moins de 48 heure) peut être recommandée afin de calmer certains symptômes à l’origine d’une souffrance, mettant en danger le patient ou son entourage et/ou empêchant la prise en charge du patient.

    Notez cet article :


    Ces articles vous interesseront

    La maladie de Parkinson

    La maladie de Parkinson

    La maladie de Parkinson débute en général entre 40 et 70 ans. Après la maladie d’Alzheimer, elle est l’une...

    Se faire rappeler