Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Symptômes de la maladie de Parkinson


    Symptômes de la maladie de Parkinson

    a -A +


    L’apparition des symptômes est progressive et se manifeste notamment au repos, par les troubles caractéristiques suivants de la commande motrice :

    • Une lenteur et une difficulté à initier le mouvement, respectivement bradykinésie et akinésie constituent les symptômes les plus répandus de cette pathologie. Ce symptôme se manifeste principalement dans l’exécution des mouvements complexes comme les mouvements qui nécessitent une coordination entre les différents membres. La personne malade ressent peut être de la fatigue ou la sensation d’être bloquée. Par exemple, un parkinsonien en train de marcher n’aura pas de ballant du bras ;
    • Une raideur musculaire ou hypertonie. Cette rigidité se localise généralement le long de la colonne vertébrale (d’où la posture voutée des malades) et au niveau des articulations (nuque et membres). Cette tension excessive sur les muscles entraine des douleurs musculaires et tendineuses ;
    • Des tremblements ordinairement lents et peu amples qui apparaissent au repos, et sont localisés au niveau des mains et des pieds. Ce trouble n’est pas un symptôme prédominant de la maladie, il est le plus souvent localisé à un des côtés du corps.

    Sachez que trop souvent la lenteur et les tremblements sont faussement attribués au vieillissement.

    Cette pathologie ne provoque que très rarement une détérioration des fonctions intellectuelles. Néanmoins, d’autres troubles moteurs peuvent accompagner les trois symptômes principaux décrits précédemment : des crampes, des fourmillements, des sueurs et salivations abondantes, une humeur dépressive, des douleurs, des chutes de tension, de l’anxiété, une certaine irritabilité, etc.

    Cette maladie est diagnostiquée par un médecin spécialiste (neurologue ou psychiatre) qui utilise alors l'échelle d'évaluation unifiée de la maladie de Parkinson UPDRS (Unified Parkinson Disease Rating Scale), qui constitue l’outil le plus utilisé et le mieux validé par les médecins pour mesurer l’état global des malades. Cette évaluation permet au neurologue d’établir une stratégie thérapeutique adaptée au patient et d’apprécier l’efficacité du traitement prescrit. 

    Cette échelle comporte 6 sections principales d’évaluation :

    • Etat mental, comportemental et thymique,
    • Activités de la vie quotidienne,
    • Analytique : examen moteur,
    • Complications du traitement dans la semaine précédant l’examen,
    • Stade de Hoehn et Yahr,
    • Echelle de qualité de vie de Schab et England.


    Notez cet article :
    (0 vote)


    Ces articles vous interesseront

    Se faire rappeler