Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Presbyacousie chez les seniors : définition, symptômes et traitements


    Presbyacousie chez les seniors : définition, symptômes et traitements

    a -A +


    Trouble de l’audition, la presbyacousie est liée à l’âge. Elle peut être soit sensorielle soit caractérisée par la dégénérescence de l’organe de Corti, organe de perception auditive.

    La presbyacousie s’accroit à partir de 60 ans et reste la cause la plus fréquente de surdité chez les seniors.

    Comment reconnaître les symptômes pour agir ? Quels sont les traitements ?

    La presbyacousie : définition

    La presbyacousie se manifeste par la diminution progressive et constante de l’audition. Liée à l’âge, elle est considérée comme un phénomène normal lié au vieillissement. Elle peut toucher une seule oreille ou être bilatérale.

    Les types de presbyacousie

    Il existe 4 principaux types de la presbyacousie :

    • La presbyacousie sensorielle : chute de l’audition sur les fréquences aiguës
    • La presbyacousie nerveuse : altération des seuils sur les fréquences aiguës et des distinctions des fréquences vocales
    • La presbyacousie liée à la circulation sanguine qui touche toutes les fréquences
    • La  presbyacousie mécanique touchant les fréquences aiguës

    Les causes de la presbyacousie

    La presbyacousie peut être liée à :

    • Une dégénérescence des cellules sensorielles de l’organe de Corti
    • Une perte de souplesse des osselets, chargés de l’amplification et de la transmission des vibrations depuis le tympan vers la cochlée (partie « auditive » de l’oreille interne)
    • Une diminution des neurones présents dans la cochlée
    • Des lésions du système nerveux central
    • Une mauvaise irrigation de la strie vasculaire entraînant une dégradation d’oxygénation des organes de l’audition
    • Une lésion de la membrane basilaire et du ligament spiral

    La presbyacousie : quels sont les symptômes ?

    La presbyacousie nuit à la compréhension des conversations. Elle se manifeste par :

    • Une diminution de l’intelligibilité conversationnelle : Le senior ressent une gêne lors de conversations à plusieurs, lors de réunions ou encore en présence d’un bruit de fond
    • L’intensification des seuils auditifs : Le senior a besoin que le son soit intense pour pouvoir l’entendre
    • Une diminution de la discrimination fréquentielle : dans ce cas, la compréhension vocale du senior est perturbée même si le volume est amplifié
    • Des acouphènes
    • Isolement du senior, qui a du mal à communiquer et se repli sur soi
    • Un syndrome dépressif
    • Une surdité totale

    Le diagnostic de la presbyacousie

    Le diagnostic  est réalisé par l’ORL. Il existe 3 examens pour déterminer si le patient est atteint ou pas :

    • L’otoscopie : vérification de l’état normal du conduit auditif et de la membrane tympanique
    • L’audiométrie tonale : test du seuil auditif pour détecter la surdité de perception de sons purs, bilatérale et symétrique
    • L’audiométrie vocale : troubles liés à la compréhension des mots, syllabes, phonétique, et la discrimination des bruits de fond avec notamment une répétition des mots

    Les facteurs favorisant la presbyacousie

    Parmi les facteurs relevés, il y a :

    • Facteurs génétiques
    • Artériosclérose : personnes souffrant d’un excès de cholestérol, d’hypertension artérielle ou les fumeurs
    • Diabète qui provoque des troubles graves des petits vaisseaux sanguins au niveau de la cochlée
    • Médicaments toxiques pour la cochlée s’ils sont pris fréquemment

    Les traitements de la presbyacousie

    A ce jour, aucun médicament n’a fait ses preuves.

    L’appareillage auditif permet de corriger ce problème. Il est recommandé de s’appareiller le plus tôt possible, dès que la perte auditive dépasse une intensité de 30 décibels (dB).

    Également, ce dispositif est à compléter par des séances de rééducations par un orthophoniste permettront d’apprendre ou d’améliorer la lecture labiale.

    Afin de prévenir la presbyacousie et d’y remédier, il est conseillé de :

    • Eviter l’exposition chronique aux bruits intenses (ex : volume élevé dans les casques)
    • Surveiller régulièrement la qualité son audition

    Notez cet article :
    (0 vote)


    Ces articles vous interesseront

    Se faire rappeler