Le risque de dépendance sera pris en charge par la sécurité sociale

mis en ligne le 09/06/2020 par Jeanne

Le risque de dépendance sera pris en charge par la sécurité sociale

Le risque de dépendance n’est actuellement pas pris en charge par la Sécurité sociale et ce, malgré les nombreuses réformes sur les personnes âgées dépendantes. L’aide auprès des personnes fragilisées est de nos jours principalement financée et gérée par les départements à travers la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et l’Allocation Personnalisées d’Autonomie (APA).

Une avancée dans le financement du risque de dépendance

D’après les prévisions de la Direction de la recherche, des études, des statistiques, 2,3 millions de personnes pourraient être dépendantes en 2060, ce qui représente deux fois plus qu’en 2012. Le Président Emmanuel Macron a annoncé le vote d’une loi, le 13 juin 2018, sur le risque de la vulnérabilité sociale. De plus en plus la population française est vieillissante, dépassant souvent un âge de plus de 85 ans. Il est important de réfléchir à de nouveaux besoins pour ces personnes dans les années à venir. Durant son mandat, Agnès Buzyn alors ministre de la Santé avait proposé une cinquième branche de la Sécurité sociale. Les seniors ont principalement été touchés par le covid-19, ainsi que les structures telles que les EHPAD qui ont dû faire face à une crise sanitaire sans précédent, le système de santé s’est retrouvé au bord de la rupture. Lorsque l’annonce de la création d’une cinquième branche de la Sécurité sociale a été évoquée pour couvrir les risques liés à la dépendance des personnes âgées elle à été la bienvenue. Ce dossier abordé depuis 2018 qui n’a pas encore été mis en pratique est apparu comme essentiel dans le cas de situations à risque, comme le coronavirus, mais aussi, pour les années à venir en anticipant le vieillissement des Français.

Un nouveau risque de protection sociale

Reconnu comme l’un des systèmes de protection les plus performants au monde, la Sécurité sociale française a vocation de protéger les individus des risques sociaux. Il existe pour l’instant 4 branches de protection : 

  • La branche maladie prend en charge les risques liés à la maladie, la maternité, l’invalidité et le décès, 
  • La branche famille accompagne les familles touchées par le handicap ou la précarité, aide à l’accueil des jeunes enfants et au logement,
  • La branche accidents du travail et maladies professionnelles gère l’assurance des dommages corporels liés au travail et met en œuvre la politique de prévention des risques professionnels,
  • La branche retraite assure la gestion du système de retraite par répartition et verse les pensions de retraite et de réversion.

Une 5ème branche pour la dépendance devrait être créée bientôt. La perte d’autonomie et le risque de dépendance des seniors augmente et les dépenses de santé s’élèvent aussi au fil des années. Les pouvoirs publics veulent s’engager sur la dépendance et ont annoncé deux projets de loi par le Ministre des Solidarités et de la Santé. 

Olivier Véran a en effet annoncé une meilleure gestion de la dette des hôpitaux et du déficit de la Sécurité sociale pour 2020 et les années à venir, un plan progressif doit avoir jusqu'en 2024. 

L’objectif est de faire face aux dépenses liées à la perte d’autonomie des personnes âgées ou handicapées notamment : 

La Sécurité sociale finance déjà en partie certaines de ces dépenses, mais un grand nombre d’entre-elles restent encore à la charge des familles. 

Crédit photo : site internet pixabay
Notez cet article :  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
1 votes
Rédactrice : Jeanne

Après avoir travaillé 20 ans dans le secteur médico-social, Jeanne a rejoint l'équipe de Logement- seniors en 2015. Experte sur le domaine de la santé des seniors et du bien vieillir, elle rédige chaque semaine des dossiers et des actualités destinés à informer les personnes âgées et leurs proches.

> Voir tous les articles de Jeanne
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.

Ces articles vous intéresserons

Maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson débute en général entre 40 et 70 ans. Après la maladie d’Alzheimer, elle est l’une des maladies neurodégénérativ...