Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    L’arthrose chez les personnes âgées : symptômes et traitement


    L’arthrose chez les personnes âgées : symptômes et traitement

    a -A +


    Plus de 10 millions de Français souffrent d’arthrose. L’arthrose est une maladie des articulations qui fait suite à une dégénérescence du cartilage articulaire accompagnée d’une augmentation du tissu osseux. Elle touche plus de femmes que d’hommes.

    L'arthrose fait partie des causes les plus fréquentes chez la personne âgée de douleur et de perte d’autonomie.

    L’arthrose : définition, causes et symptômes

    Qu’est-ce que l’arthrose ?

    Également appelée arthropathie chronique dégénérative, l’arthrose se manifeste par une usure du cartilage articulaire à l’origine de douleurs, enraidissement et déformation de l’articulation.

    Elle est dite chronique car elle évolue lentement pour devenir inconfortable et perturber le quotidien des personnes touchées.

    Il existe 2 types d’arthrose :

    • L’arthrose primaire : son apparition n’est pas due à une prédisposition ou une maladie
    • L’arthrose secondaire : ce type d’arthrose concerne les personnes souffrant déjà de maladie des articulations (arthrite rhumatoïde, goutte)

    Toutes les articulations peuvent être concernées par l’arthrose. Les articulations les plus touchées par l’arthrose sont les genoux (gonarthrose), les hanches (coxarthrose), la colonne vertébrale, les mains et les pieds.

    Quelles sont les causes de l’arthrose ?

    Les causes de l’arthrose sont multiples. Les plus fréquentes sont :

    • Le vieillissement : l’arthrose concerne 65% des personnes âgées de plus de 65 ans et 80% des plus de 80 ans
    • L’hérédité
    • Des anomalies du métabolisme comme le diabète, l’obésité
    • Certaines maladies de l’articulation comme la polyarthrite rhumatoïde
    • Une fragilité naturelle du cartilage ou traumatisme (entorse négligée, luxation)
    • Pression excessive : une activité physique trop intense ou mal contrôlée, un port fréquent de charges lourdes

    Quels sont les symptômes de l’arthrose ?

    L’arthrose entraîne une douleur et une mauvaise articulation.

    Les symptômes de l’arthrose se traduisent par :

    • Des douleurs lors d’un mouvement
    • Une forme d’excroissance osseuse
    • Une sensibilité de l’articulation à la pression
    • Une sensation de craquements
    • Une raideur dans la flexibilité
    • Une gêne dans la souplesse de l’articulation lors des variations de température
    • Une inflammation

    Comment est diagnostiquée l’arthrose ?

    Le diagnostic de l’arthrose s’effectue avec plusieurs méthodes :

    • Une auto-évaluation à l’aide d’un questionnaire permettant de lister les symptômes (signes, intensité des douleurs) et le ressenti dans la vie quotidienne. Il existe 2 types :
    1. Le questionnaire EVA : il s’agit d’une échelle visuelle analogique (EVA) permettant d’évaluer l’important de la douleur et le handicap par la personne touchée. Cet examen est renouvelé tous les 3 à 6 mois
    2. Le questionnaire des indices fonctionnels : cette évaluation est utilisée pour les genoux, les hanches et les mains
    • Un examen physique comprenant une évaluation de la flexibilité, de la mobilité et de la difformité
    • Une radiologie des articulations touchées, parfois une IRM est demandée. Cette analyse permet d’identifier la perte de cartilage, les lésions osseuses et la présence d’excroissances osseuses ou ostéophytes
    • Une ponction articulaire, c’est-à-dire, une analyse du liquide lubrifiant l’articulation touchée, notamment le genou
    • Des analyses de sang
    • Des saillies osseuses dans les articulations médianes et distales

    Les conséquences de l’arthrose

    Avec l’arthrose, le cartilage chargé de faire glisser les extrémités osseuses d’une articulation, perd de son épaisseur, et va jusqu’à disparaître.

    Les conséquences de cette évolution se traduisent par des douleurs et peuvent aller jusqu’à une perte de mobilité et une baisse progressive de l’autonomie.

    Les personnes âgées sont fréquemment touchées par l’arthrose de la colonne vertébrale.

    L’évolution de la maladie

    Les lésions ne régressent pas. L’évolution peut s’avérer rapide et rendre nécessaire la pose d’une prothèse.

    Cette maladie comprend des phases chroniques pendant lesquelles la gêne quotidienne est variable et la douleur modérée et des phases de crises douloureuses aiguës avec une inflammation de l’articulation.

    L’arthrose dans la vie quotidienne

    Il n’existe pas de traitement pour soulager la douleur.

    Les personnes souffrant de l’arthrose peuvent prendre des traitements symptomatiques accompagnés de mesures non-médicamenteuses :

    • Antalgiques (paracétamol)
    • Anti-inflammatoires non-stéroïdiens (voie orale, gel, pommade)
    • Infiltration de corticoïdes : 3 par an pour une même articulation
    • Injection d’acide hyaluronique
    • Lavage articulaire pour le genou

    Parmi les traitements non-médicamenteux, il est recommandé :

    • La perte de poids
    • La pratique d’une activité physique régulière à intensité modérée (marche…)
    • D'éviter le port de charges lourdes
    • Un environnement quotidien adapté (ex rampes dans la baignoire)
    • Des semelles orthopédiques pour l’arthrose du genou

    La kinésithérapie est recommandée aux personnes souffrant d’arthrose, le professionnel pourra vous indiquer les exercices à privilégier et à faire à la maison, soulager l’articulation et renforcer les muscles avoisinants.

    La phytothérapie est également conseillée pour soulager les douleurs (ortie, cassis, prêle, arnica).

    Soigner l’arthrose par une prothèse

    Il s’agit d’une arthroplastie en cas d’handicap sur la hanche ou le genou. Elle améliore le quotidien mais n’est efficace qu’une quinzaine d’années.

    L’arthrose en EHPAD

    L’arthrose est souvent une cause de perte d’autonomie.

    Les résidents en EHPAD souffrant d’arthrose sont pris en charge. Entre autres, sont prévus :

    • Des activités physiques favorisant la vascularisation des articulations : marche, gymnastique douce
    • Un suivi par l’équipe médicale avec un traitement antalgique adapté pour soulager la douleur

    Les seniors sont souvent touchés par l’arthrose cervicale et l’omarthrose :

    • Arthrose cervicale se déclenche avec des douleurs, brûlures et des crissements du cou puis un engourdissement entre les épaules et les doigts. Des excroissances osseuses se déclenchent et se manifestent par des migraines, vertiges, difficultés à avaler
    • Omarthrose : les douleurs surviennent à l’effort pour devenir permanent. Une raideur articulaire se développe rendant les gestes du quotidien compliquer à réaliser ; l’articulation du bras devient difficile

    Prévenir l’arthrose

    Prévenir l’arthrose passe par une bonne hygiène de vie :

    • Une bonne alimentation : privilégier les vitamines et les minéraux (vitamine C, fruits, légumes, poissons gras riches en oméga, graines de lins
    • Eviter l’excès de poids afin de favoriser le confort de la personne
    • Pratiquer une activité physique
    • Ménager ses articulations, éviter les mauvaises postures, se protéger des risques de blessures et traumatismes
    • Surveiller les maladies favorisant l’apparition de l’arthrose. Un traitement médical préventif est vivement recommandé

    Notez cet article :
    (2 votes)


    Ces articles vous interesseront

    Gir 1: Que faut-il savoir?
    Gir 1: Que faut-il savoir?

    Les groupes iso ressources (GIR) permettent de classer les personnes en fonction de leur degré de dépendance. Il...

    Se faire rappeler