Logement-seniors.com
Espace professionnel Recherche rapide
Menu
Maison de retraite Résidence seniors Investissement Habitat partagé Hébergement familial Maintien à domicile Dossiers
Retour aux résultats

Les maladies dégénératives, quelles sont-elles ?

mis en ligne le 29 janvier 2019 parMichele
Les maladies dégénératives, quelles sont-elles ?

 

Les maladies dégénératives sont des pathologies qui entraînent une dégradation progressive d’un ou plusieurs organes. Souvent d’origine génétique, elles peuvent être dues à une forte et longue exposition à des produits biologiques et toxiques. Ces maladies sont souvent très lourdes pour le patient. Certains symptômes peuvent être réduits, mais ces maladies ne sont jamais totalement guéries.

Liste des maladies dégénératives et neurodégénératives liées au vieillissement

Les deux maladies les plus courantes chez les seniors en France sont la maladie d’Alzheimer (et maladies apparentées) et la maladie de Parkinson. Elles touchent plus d’un million de Français et ce nombre augmente chaque année. En moyenne, les premiers symptômes des maladies dégénératives courantes chez les seniors apparaissent vers l’âge de 70 ans. Nous faisons ici, un éventail de ces maladies.

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer provoque des lésions dans le cerveau et entraîne une perte de mémoire sur le long et court terme, des changements d’humeur et de comportement ainsi qu’une modification du raisonnement et du jugement du patient. Il s'agit d'une maladie dégénérative du cerveau qui atteint les fonctions cognitives.

La maladie de Parkinson

Pathologie dégénérative du système nerveux central, la maladie de Parkinson se caractérise par une perte de contrôle des mouvements (lenteur, rigidité et/ou tremblement). Aujourd’hui, plus de 200 000 personnes sont touchées par cette maladie en France. La maladie de Parkinson se caractérise par différentes phases d'évolution, avec des gravités différentes.

L’AVC

L'accident vasculaire cérébral résulte de la rupture ou de l’obstruction d’un vaisseau sanguin au niveau du cerveau. La répétition de « petit AVC » peut entraîner une démence vasculaire.

La maladie de Charcot

La maladie de Charcot ou SLA (sclérose latérale amyotrophique) se caractérise par une perte de la motricité due à une mort cellulaire des neurones commandant les muscles volontaires. Il s'agit d'une maladie évolutive qui empêche de pratiquer une activité physique récurrente.

La maladie d’Huntington

Également dénommée « chorée de Huntington », cette maladie est une affection dégénérative qui entraîne une destruction des neurones dans certaines zones cérébrales. Les symptômes sont des mouvements anormaux et des troubles du comportement.

La démence à corp de Lewy

La démence à corp de Lewy est la seconde maladie dégénérative la plus fréquente après Alzheimer. Elle se traduit par une dégradation des facultés cognitives, soit une perte de l’autonomie.

La maladie de Creutzfeldt-Jakob

La maladie de Cretzfeldt-Jakob est moins courante mais fatale. Elle touche entre 100 et 150 personnes chaque année en France. Les symptômes de la maladie sont des troubles de la mémoire, de l’orientation et du langage.

Certaines maladies psychiatriques ou troubles du comportement peuvent entraîner des maladies neurodégénératives ou en être un symptôme (exemple : la dépression)

Comment éviter et traiter les pathologies neurodégénératives, dégénératives et cognitives ?

Comme nous l’avons précisé précédemment, les maladies dégénératives sont souvent héréditaires, mais il est possible de les prévenir en adoptant une bonne hygiène de vie. Cela passe donc par :

  • Une alimentation préventive. Favoriser les régimes méditerranéen et végétarien et consommer des aliments riches en Oméga 3. Évitez les viandes rouges et les laitages tant que possible et faites des examens régulièrement pour prévenir les carences.
  • Un mode de vie sain et évitez les poisons environnementaux (dont les pesticides)
  • Évitez le stress

En France, le traitement et la prise en charge de ces maladies est essentiellement symptomatique. Cela permet d'aider à améliorer la qualité de vie des patients, mais ne permet pas de guérir la maladie. De ce fait, le traitement dépend de la maladie et de ses symptômes. Ce sont les personnes âgées qui sont le plus fréquemment touchées.

 

Note de l'article (333 notes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

N'hésitez pas à laisser votre note si cet article vous plaît.

Ces articles vous intéresseront

Voici une sélection d’articles qui sont susceptibles de vous intéresser.

Articles les + lus

Découvrez nos articles les plus consultés sur le thème des EHPAD .

La perte d'équilibre chez les seniors : causes et traitement

La perte d'équilibre chez les seniors : causes et traitement

  La perte d’équilibre est courante chez les personnes âgées. Dans certains cas, elle se traduit...

Lire la suite
Rhumatisme inflammatoire : symptômes et traitements

Rhumatisme inflammatoire : symptômes et traitements

  Le rhumatisme inflammatoire, ou douleurs rhumatismales : définition Souvent difficile à diagnostiquer, le...

Lire la suite
Montant et calcul de l’apa pour les seniors en ehpad

Montant et calcul de l’apa pour les seniors en ehpad

    L’APA, Allocation Personnalisée d’Autonomie, est une allocation versée par le Conseil...

Lire la suite