Projet d'investissement gouvernemental en EHPAD : ce qu'il faut savoir

mis en ligne le 15/10/2021 par Michele

Projet d'investissement gouvernemental en EHPAD : ce qu'il faut savoir

 

Tout savoir sur le placement gouvernemental destiné aux EHPAD

Brigitte Bourguignon (ministre chargée de l'autonomie) a annoncé ce lundi 11 octobre 2021, un large plan de rénovation pour les EHPAD. Celui-ci permettra aux seniors qui habitent en Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes, d'améliorer leur quotidien ainsi que leur bien-être, grâce à des locaux et appartements plus chalereux et connectés.

 

Quelle somme va investir l'Etat français à destination des résidences EHPAD ?

Ce n'est pas moins de 2,1 milliards d'euros qui vont être investis, dans le cadre du Ségur et du plan de relance planifié par Emmanuel Macron. Ce budget sera divisé en deux afin de répondre à deux problématiques différentes. Ainsi, 600 M€ ont été prévus avec pour objectif la digitalisation des maisons de retraite, et les 1,5 Md restants vont être utilisés dans la modernisation des EHPAD ayant subi l'effet du temps.

Le gouvernement souhaite que les régions gèrent les investissements à leur échelle, afin d'avoir une vision territoriale de moyen terme, mais aussi pour s'assurer que les attentes des seniors soient respectées.

 

Quels sont les objectifs du financement en EHPAD, fixés de 2021 à 2025 ?

L'articulation de ce projet de financement se base sur cinq enjeux principaux. Afin de mettre en place des ehpad publics "nouvelle génération", il sera nécessaire que ces cinq objectifs soient respectés afin d'assurer le bien-être des résidents.

Les objectifs de ce projet d'investissement en ehpad sont les suivants :

- Se sentir chez soi : il s'agit d'un enjeu important de cet investissement en EHPAD, puisqu'il l'est aux yeux de nos seniors et de leurs proches. Plusieurs actions vont être menées afin de rendre les chambres d'ehpad plus conviviales. Tout d'abord, la mise aux normes des infrastructures anciennes en y modernisant les appartements (état général, chauffage, isolement, équipement, nouvelles technologies...) ainsi que les espaces de vie collective (salles collectives et couloirs chaleureux). L'Etat a aussi pour objectif de respecter l'intimité de nos seniors en mettant en place des chambres individuelles (et personnalisables par les résidents), ayant l'aspect d'un vrai logement. Terminé les colocataires imposés, nos aînés vont désormais pouvoir choisir avec qui sociabiliser à travers les activités collectives.

- S'ouvrir davantage à la localité de l'EHPAD : des espaces d'activités vont être créés à proximité des Maisons de retraite médicalisées, afin de permettre aux résidents de s'aérer l'esprit hors de l'EHPAD, mais aussi pour prévenir la perte d'autonomie. Cette mesure profite autant aux ehpad qu'aux villes, puisqu'elle permet d'accroître le bien-être général, ainsi que leur attractivité. Cela met aussi en relation les seniors avec les habitants du quartier, ce qui permet de créer du lien social. Pour répondre à cet enjeu, ce sont des espaces de vie comme des jardins partagés, des bibliothèques ou bien des commerces qui vont être financés.

- Faciliter les soins de nos seniors : un autre aspect important de cette mesure : la santé. L'Etat souhaite mettre en place une coopération avec le secteur du domicile et le secteur sanitaire. Pour cela, le gouvernement souhaite mettre en place des soins infirmiers à domicile (Ssiad), des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (Spasad), et d'hospitalisation à domicile (HAD) à proximité des maisons de retraite médicalisées. Selon les agences régionales de santé, cette mesure permettrait une assistance médicale quotidienne et directe pour nos seniors, afin d'assurer leur bien-être.

- La viabilité économique des projets : en effet, l'amélioration de la condition de vie dans les maisons de retraite ne doit pas rendre ce type de logement inaccessible. Le prix des loyers ne doit pas augmenter malgré leur qualité supérieure. Il en est de même pour la mise en place des chambres uniques, qui risquerait d'augmenter le taux d'occupation de chambres en France (un unique locataire dans un appartement d'une taille similaire diminuerait les places disponibles en EHPAD). Cela augmenterait la demande par rapport à l'offre de logements. Avec bon sens, cela tirerait le prix d'achat (pour les acheteurs et investisseurs) ou les mensualités de loyers (pour les loueurs) vers le haut. En résumé, l'Etat souhaite lutter contre la hausse des prix liés à la qualité de vie supérieure en maison de retraite que ce plan de financement va apporter.

- La qualité des nouvelles infrastructures : cet enjeu concerne la mise aux normes architecturale des établissements médicalisés, notamment grâce à une assistance à maîtrise d'usage, qui permet au projet d'avoir une dimension sociale et participative forte pour y associer les usagers. Des critères tels que l'impact carbone ou encore les performances énergétiques seront notamment pris en compte.

 

Le maintien à domicile privilégié pour les personnes âgées dépendantes

L'Etat va d'une part financer la rénovation des EHPAD et la création de 2000 nouvelles places d'ici 2024, mais souhaite tout de même privilégier le maintien à domicile des personnes âgées en capacité d'effectuer les actions du quotidien. Selon le gouvernement, les EHPAD doivent être réservés uniquement aux seniors nécessitant une haute prise en charge de soins, afin de soulager leur(s) pathologie(s), mais aussi pour ceux qui ont besoin d'un accompagnement dans leur autonomie au quotidien. Cela permettrait de réduire le taux d'occupation des chambres et de libérer des places en maison de retraite.

Cette volonté de l'Etat se confirme avec le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PFLSS) pour 2022. Celui-ci indique que « Le développement de l’offre d’accompagnement à domicile va s’accompagner d’une concentration des Ehpad vers l’accueil des personnes âgées dont les besoins en soins et en accompagnement sont les plus élevés ». Une manière de dire que les seniors capables de vivre par leurs propres moyens ne seront pas autant tolérés en maison de retraite qu'auparavant.

 

Pourquoi faut-il investir dans les ehpad ? Notre avis et nos exemples d'aspects positifs à propos de cette mesure

Ce type d'investissement est nécessaire puisque certaines maisons de retraite ont besoin d'une mise aux normes et d'une modernisation complète de leurs infrastructures, ainsi que de services adéquats en fonction des besoins des seniors (animations, santé...).

Mais, d'autres points positifs peuvent être indirectement constatés. Par exemple, le vieillissement de la population va bouleverser le marché des maisons de retraite d'ici une dizaine d'années. L'enjeu sera d'adapter les capacités des structures de prise en charge de la perte d'autonomie, afin qu'elles accompagnent cette importante augmentation de population. Pour cela, il est nécessaire de créer de nouvelles places en EHPAD et de limiter leur accès aux personnes qui en ont réellement le besoin. Le taux d'occupation de nos maisons de retraite médicalisées ne doit jamais atteindre la saturation.

D'autres aspects positifs indirects comme l'amélioration de l'image des Établissement d'Hébergement pour les Personnes Âgées Dépendantes, l'accroissement de l'attractivité des villes possédant des maisons de retraite médicalisées, ou encore l'attractivité des maisons de retraite pour les investisseurs souhaitant obtenir un avantage fiscal de réduction d'impôt (loi Pinel et Censi-Bouvard). Ces investisseurs, recherchant une fiscalité supérieure auront plus de chances d'investir en maison de retraite si celles-ci deviennent bien plus attractives.

Bien plus d'avantagesque d'inconvénients, en résumé.

Notez cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Profile Michele
Rédactrice : Michele

Agée de 54 ans, Michèle est responsable de la rédaction des actualités et dossiers sur le thème de l'immobilier et de l'hébergement pour seniors. Après avoir travaillé 10 ans au sein d'une maison de retraite, Michèle souhaite, à travers ses écrits, informer et guider les seniors vers une solution adaptée à leur profil et à leurs besoins.

> Voir tous les articles de Michele
Vous recherchez une maison de retraite ? Nous référençons plus de 8000 résidences retraite médicalisées sur toute la France.