Demande urgente


Se faire rappeler Un conseiller vous rappelle
gratuitement et sans engagement en 24h
Ville(s) ou département(s) recherché(s)*

    Inscription à la newsletter de logement-seniors.com

    A l'envoi, vous acceptez les conditions d'utilisation

    Top articles


    Placement en EHPAD d'une personne âgée : qui décide?


    Placement en EHPAD d'une personne âgée : qui décide?

    a -A +


    Le placement en EHPAD est un choix important pour la personne âgée à accueillir mais aussi pour ses proches.

    Ce placement en maison de retraite peut être temporaire ou définitif.

    Les raisons du placement en EHPAD

    La décision d’entrée en EHPAD résulte d’un ou plusieurs facteurs. Entre autres :

    • Un logement inadapté à la perte d’autonomie du senior. La personne âgée à domicile est souvent amenée à réaménager son logement avec certains équipements tels que d’une douche sécurisée, des barres de maintien, un siège ergonomique, des marches anti-dérapantes, un réhausseur de lit, portes larges…
    • Sa sécurité : danger pour sa propre sécurité (accidents domestiques, risque de chutes, alarmes…)
    • L’isolement et la solitude suite au décès de son conjoint, un éloignement des enfants ou encore un handicap, etc
    • Un rapprochement familial
    • Le besoin d’assistance de plus en plus important pour les actes de la vie courante (aide au lever et coucher, transfert, aide à la toilette, aide au repas…)
    • Le répit de l’aidant (absence, épuisement physique et/ou psychique)
    • Des hospitalisations répétitives
    • La sortie d’hospitalisation ou de convalescence
    • Une présence médicale continue

    Qui décide du placement en EHPAD ?

    La personne âgée elle-même

    La personne âgée peut décider d’entrer en maison de retraite et en faire part à sa famille. Le senior a conscience que le maintien à domicile n’est plus adapté à ses besoins et ses souhaits.

    Ce choix personnel, lui permet de désengager ses proches de cette décision, de se préparer, s’informer et de choisir un établissement répondant à ses habitudes de vie, ses attentes.

    Les proches

    Suite à une altération physique et/ou mentale, une dégradation de l’état de santé, la décision peut être portée par la famille.

    Mais il est important de souligner que le consentement de la personne âgée à accueillir est indispensable dans la limite de ses capacités à prendre une décision et sera demandé tant que cela est possible.

    A l'instar de la personne âgée, la famille doit préparer en amont ce placement en EHPAD afin d’éviter :

    • Le refus d’entrée en EHPAD du senior ou qu’il soit fermé à toute discussion
    • La confrontation au sein de la famille notamment concernant le financement (budget, participation financière des descendants, l’obligation alimentaire des proches) ou un désaccord sur l’entrée en maison de retraite

    Il est donc indispensable d’être à l’écoute de la personne âgée afin d’échanger sur les raisons de cette décision, évoquer les inquiétudes, partager ses préoccupations et ainsi trouver la résidence la plus adaptée et répondant au mieux aux besoins en soins.

    Le senior est complètement associé à la démarche notamment en prenant son temps, en s’informant, en le faisant participer aux visites des établissements.

    Il est important d’aborder le sujet du placement en EHPAD avec la personne âgée pour éviter toute réticence mais aussi une situation entraînant un placement en urgence en maison de retraite.

    Cette démarche est essentielle dans l'adaptation de la personne âgée au sein de son nouveau lieu de vie, qu’est l’EHPAD.

    Gérer la culpabilité 

    L’entrée en EHPAD reste la seule alternative lorsque le maintien à domicile chez la personne âgée ou chez un proche n’est plus possible, l’aidant ne peut plus s’en occuper… Afin de gérer tout sentiment de culpabilité, il est également recommandé aux proches de faire part de ses inquiétudes à la personne à accueillir afin que la démarche de placement en EHPAD soit comprise et mieux acceptée.

    L’entrée en maison de retraite : la démarche

    Le dossier médical

    Un dossier médical, appelé dossier unique d’admission en EHPAD, comportant 2 volets :

    • Un volet médical à faire remplir par le médecin traitant de la personne âgée 
    • Un volet administratif rempli par la personne à accueillir ou toute personne habilitée à le faire

    Ce dossier est étudié par le médecin coordonnateur de la maison de retraite sélectionnée afin de savoir si l’établissement est habilité à l’accueillir : si la structure, les équipements répondent aux besoins de prise en charge, si les ressources sont suffisantes.

    La visite de pré-admission et le consentement de la personne âgée

    Une visite de pré-admission, avec la direction de l’établissement, le médecin coordonnateur, le psychologue, est prévue pour s’assurer du consentement de la personne à accueillir mais aussi lui faire découvrir son nouveau lieu de vie.

    La loi 28 décembre 2015 sur l’adaptation de la société au vieillissement précise que « le consentement du futur résident sera systématiquement recherché par le directeur de l’établissement lors de la signature du contrat ».

    Selon son état de santé ou dans le cas d’une mise sous protection judiciaire, la personne âgée peut être accompagnée d’une personne de confiance.

    En plus du livret d’accueil, de la charte des droits et libertés des personnes accueillies, un contrat de séjour est remis au futur résident.Après l’entrée, un bilan est fait afin de faire un point et réadapter l’accompagnement en cas de besoin.

    Des organismes tels que les CLIC et les CCAS sont à disposition des familles et de la personne âgée afin de les accompagner dans leur démarche de recherche d’EHPAD. 

    Vous pouvez consulter notre annuaire des EHPAD en France pour trouver l’établissement répondant à vos besoins.

    Notez cet article :
    (2 votes)


    Ces articles vous interesseront

    Se faire rappeler